TRAVAILLER AU JAPON : UNE CULTURE A PART ENTIERE
octobre 05, 2021

TRAVAILLER AU JAPON : UNE CULTURE A PART ENTIERE

6 minutes de lecture

Travailler au Japon est comme un rêve pour beaucoup d'entre nous. En effet, le pays regorge d'emplois pour les étrangers, ce qui attire de plus en plus ceux qui s'expatrient pour de courtes ou longues durées. Toutefois, la culture du bureau au Japon peut être assez étrangère. Son accent sur l'harmonie, le travail d'équipe et la hiérarchie n'est pas quelque chose que nous connaissons tous.

Ainsi, si vous envisagez de déménager au Japon pour le travail, préparez-vous à des racines profondes dans les valeurs traditionnelles de cet environnement à la fois stimulant, et, exigeant. Dans cet article, nous allons décrire 10 éléments qui caractérisent ce fonctionnement. 

travail au japon

 

1 - DE LONGUES HEURES DE TRAVAIL


Alors ici... les rumeurs sont vraies. La culture du travail au Japon comprend de longues heures de travail. En fait, le pays a l'une des heures de travail les plus longues au monde ! Il y a un concept qui est activement pratiqué dans les bureaux japonais : le concept de « gaman » et « ganbaru », qui est l'endurance passive et la persévérance active.

De plus, les heures supplémentaires peuvent ne pas être rémunérées et les employés doivent souvent faire des heures supplémentaires. Les congés payés quant à eux, accordés aux employés, ne sont également généralement pas pris car les japonais craignent de gêner leurs collègues s'ils le font.

Rassurez-vous, toutes les entreprises ne sont pas comme ça, surtout ces dernières années car le pays prend des mesures pour empêcher la culture du surmenage. 

 

2 - PONCTUALITE


Être à l'heure au Japon est crucial . Vous le verrez dans votre vie de tous les jours lorsque vous emprunterez les transports en commun, où les trains suivent un horaire strict et où le moindre retard suscite de nombreuses excuses. Être en retard est considéré comme un énorme inconvénient pour les personnes qui attendent, donc lorsque votre patron dit que la réunion est à 9h, vous devez en fait être prêt pour la réunion à 8h50 (mais vous commencez juste à l'heure à 9h) . Il en va de même pour vos heures de travail, vous êtes à l'heure si vous arrivez au moins 10 minutes plus tôt que votre heure de départ officielle.

A noter que, paradoxalement, cette ponctualité ne s'étend parfois pas jusqu'à la fin des réunions et vous pourriez vous retrouver assis dans une salle de réunion bien plus longtemps que vous ne l'auriez espéré.

 

travail japon


3 - HIERARCHIE DU TRAVAIL


Dans la culture japonaise, l'accent est mis sur la hiérarchie. Ceci est également présent dans le bureau et la relation entre un junior (jeune salarié) et un senior (patron ou salarié ayant plus d'expériences) est importante. C'est ce qu'on appelle le système nenkou-joretsu . On s'attend à ce que les personnes âgées soient respectées en raison de leur position plus élevée.

Cette hiérarchie n'est pas seulement un titre ; il affecte la promotion et le salaire, parmi beaucoup d'autres. Les nouveaux employés commencent au bas de la chaîne et à chaque nouvelle promotion, leur titre et leur salaire augmentent.

Avec ce système, il encourage les employés à rester plus longtemps dans une entreprise plutôt que de passer d'une entreprise à l'autre. Cependant, à l'instar des longues heures, les entreprises japonaises passent progressivement au système mondial basé sur le mérite.


4 - ECHANGE DE CARTES DE VISITE


Savoir échanger des meishi est très important dans la culture du travail japonaise. Comme de nombreux autres aspects du travail au Japon, le processus d'échange de cartes de visite dépend du rang et de l'ordre. Cela dicte qui donne sa carte en premier, c'est-à-dire que ceux de rang supérieur échangeront leurs cartes en premier, puis descendront les rangs (ici aussi un système de hiérarchie est en place).

Vous pourriez écrire un livre entier sur toutes les subtilités de l'échange de cartes de visite, mais voici quelques points importants à ne jamais faire :

  • Rangez immédiatement les cartes de visite dans votre portefeuille ou votre poche. C'est un signe de manque de respect envers la personne qui vous l'a donné. En effet, la pratique dite "normale" consiste à les tenir à l'écart pendant toute la durée de la réunion, dans l'ordre dans lequel les autres personnes sont assises.
  • Ne pas consulter/lire la carte immédiatement à sa réception. Bien qu'il puisse être normal en général de jeter un coup d'œil rapide à la carte de visite lors de sa réception, il est important au Japon de lire correctement la carte de l'autre personne ultérieurement.
  • Ne pas présenter votre carte recto vers le destinataire. Votre meishi est essentiellement votre « visage », alors ne le couvrez pas et ne le cachez pas.
  • Couvrir la carte de votre interlocuteur avec vos mains. Plus important que votre propre « visage » est le « visage » de celui qui vous tend sa carte, alors assurez-vous de ne pas couvrir le recto de sa carte avec vos mains.
  • Etre en rupture de stock de cartes. Assurez-vous toujours d'avoir suffisamment de cartes de visite avec vous lorsque vous vous rendez à une réunion ou au travail. Si vous vous retrouvez dans une situation où vous n'avez aucune carte à donner, vous pouvez dire que vous n'en avez plus et que vous en imprimez d'autres. Mais en réalité, tout le monde soupçonnera que cela est une excuse, et que vous ne voulez pas donner votre carte (ce qui est très mal perçu).

 

travailler au japon

 

5 - L'EGOISME N'EXISTE PAS DANS L'EQUIPE


L'accent est mis sur le travail d'équipe dans les bureaux japonais et l'harmonie de groupe (ou wa, en japonais) est plus importante que l'individualisme. Plutôt que d'exprimer vos propres opinions ou intérêts personnels, vous devez travailler en équipe et maintenir la paix les uns avec les autres.

C'est une approche plus holistique par rapport aux entreprises occidentales, où les individus sont encouragés à se démarquer des autres.

Bien que cela puisse être considéré comme une approche négative, le côté positif de cette mentalité d'équipe est que les membres de l'équipe prennent soin les uns des autres. Lorsqu'un membre se débat, toute l'équipe le fait. Les managers jouent souvent le rôle de mentors, de sorte que les travailleurs reçoivent souvent des conseils au travail.


6 - CONSOMMATION OBLIGATOIRE APRES LE TRAVAIL


Si vous aimez boire, vous aimerez à coup sur travailler dans une entreprise japonaise. L'une des étiquettes sociales de la culture du travail japonaise est la consommation d'alcool après le travail. En japonais, cela s'appelle "nomikai". Les entreprises japonaises font souvent boire leurs employés pour renforcer leurs relations entre eux et avec l'entreprise. C'est aussi un moyen de réseauter au Japon et d'avoir l'opportunité de gravir les échelons de l'entreprise.

Les beuveries au travail peuvent devenir incontrôlables, jusqu'à ce que quelqu'un s'évanouisse ! C'est un spectacle courant au Japon, malheureusement. Il est préférable de savoir quelle est votre limite d'alcool et bonne nouvelle, le patron paie généralement toujours !

 

7 - ACHETER UN OMIYAGE

 

Omiyage fait référence à un cadeau ou à un souvenir, le plus souvent comestible, que vous achetez pendant un voyage. Vous trouverez des boutiques omiyage partout au Japon et il est de coutume d'acheter une boîte de confiseries ou de collations locales bien emballées pour vos collègues de travail lorsque vous sortez de la ville. Selon la culture de l'entreprise, cela pourrait être considéré comme extrêmement impoli de ne pas ramener d'omiyage pour vos collègues. Dans certaines entreprises, l'achat d'omiyage est également un moyen pour les employés de montrer leur appréciation d'être autorisés à prendre des vacances.

 

japon travail


8 - UN ESPACE DE TRAVAIL OUVERT

Pour ajouter à la mentalité d'équipe dans la culture de bureau japonaise, la disposition du bureau présente souvent une structure ouverte. Connus sous le nom d'obieya seido, les bureaux sont regroupés avec les membres de l'équipe pour favoriser la communication et la cohésion. En raison de cette disposition, les bureaux japonais peuvent devenir plus bruyants que ceux avec la disposition en cabine. Pour ceux d'entre nous qui sont plus habitués à une cabine au bureau, cela pourrait être tout un changement.

 

9 - DEJEUNER SOLITAIRE

Même si la culture du travail japonaise implique de fréquents beuveries après le travail, les pauses déjeuner sont souvent passées seul. Il n'est pas rare de voir un salarié dîner seul pendant sa pause déjeuner et la plupart des habitants préfèrent cela.

L'heure du déjeuner est considérée comme un temps personnel loin du travail. Ainsi, la plupart profitent de ce temps pour faire des courses personnelles ou simplement pour se calmer. Comme beaucoup de japonais planifient leur pause déjeuner à l'avance, il est préférable de demander la veille si vous souhaitez déjeuner avec eux le lendemain.

 

japon mange travail

 

10 - C'EST LE PARCOURS QUI COMPTE


Certaines entreprises ne se soucient que des résultats. Mais pour les entreprises japonaises, c'est le parcours de ses employés qui compte. Ils évaluent en fonction du travail qui a été fait et de la façon dont il a été fait plutôt que de ce qui en a résulté. Avec ce type d'approche, les employés se concentrent davantage sur les actions entreprises et la résolution de problèmes. Si les résultats sont importants, le cheminement est tout aussi crucial.

 

-----------



La culture de bureau au Japon est donc définitivement différente de la culture de travail de beaucoup d'autres pays. C'est un environnement auquel il faut peut-être s'habituer, mais une fois qu'on s'y habitue, c'est à notre sens, tout aussi abordable !

Pensez-vous que vous seriez choqué par cette culture si vous êtes amené à y travailler ?

boutique japon


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant