KawaÏ
février 02, 2021

Qu’est-ce que le Kawaii ?

8 minutes de lecture

Qu’est-ce que le Kawaii ?

Avez-vous déjà entendu parler du Kawaii ? Non je ne parle pas du basketteur Kawhi Leonard, mais bien du concept japonais du kawaii. Si vous avez été une fois en au Japon, vous l’avez surement déjà entendu, même si vous ne comprenez pas forcément japonais. Et bien, dans cet article nous allons clarifier ce concept de telle sorte qu’à la fin de votre lecture, le concept du kawaii n’ait plus aucun secret pour vous. Commençons d’abord par définir ce concept.

Définition

Pour faire simple, le terme kawaii est un adjectif japonais signifiant mignon. Il est très souvent, pour ne pas dire la plupart du temps utilisé pour tout ce qui est considéré comme mignon, beau, tout ce qui concerne la culture pop japonaise, les animaux ou des personnes. Il évoque l’univers de l’enfance et est considéré comme un symbole d’innocence, de beauté et de pureté. Derrière lui cependant, se cachent des connotations de timidité, vulnérabilité, et de tendresse.

kaohayushi

Origines du mot kawaii

Le mot kawaii tel que nous le connaissons aujourd’hui n’a pas toujours existé. Il provient de l’évolution d’un autre mot, qui au fil du temps a donné naissance au concept du kawaii.

En effet, le mot kawaii proviendrait du mot kaohayushi qui était utilisé durant la période Heian (794-1185). A l’époque, il était utilisé pour décrire un visage rougis par la honte et la culpabilité.

Le kaohayushi évolue au cours de l’ère Taisho (1912-1926) et donne le kawayushi qui lui signifie embarrassé, pathétique, vulnérable ou encore adorable, mignon, petit. Ce mot à double sens n’était pas très facilement cernable et ne faisait pas également l’unanimité. Il portait très vite à la confusion.

Ce mot évolua lui aussi et donna plus tard le terme actuel kawaii ainsi que le terme kawaiso qui lui signifie plus ou moins pathétique.

C’est ainsi que vit le jour le terme dont il s’agit dans cet article : le kawaii. Il est considéré aujourd’hui comme un idéal de beauté pour les enfants, les ados et les jeunes adultes.

A ce niveau, le kawaii n’était qu’un concept, un terme utilisé pour qualifier des personnes. Et ça, c’était bien avant qu’il ne s’ancre dans la culture japonaise, et ce par une rébellion d’une très grande ampleur.

Naissance Kawaii

Naissance de la culture kawaii

Nous sommes au début des années 70. Une rébellion d’une très grande ampleur secoue les écoles japonaises : la rébellion calligraphique. En effet, des étudiants universitaires japonais ont lancé un mouvement de protestation contre les traditions, les connaissances académiques et l’autorité étouffantes jugés trop stressant.

Bon nombre d’entre eux commencèrent à manquer les cours pour s’adonner à la lecture de mangas pour enfants. Ils contestaient contre les contraintes sociales de la vie d’adultes, les exigences du travail d’entreprises et le stress. Ils étaient à bout, constamment sous pression et devant suivre des règles préétablies qu’ils jugeaient contraignantes.

Cette rébellion se manifesta par le désir de ses étudiants de se distancer des normes préétablies par leurs aînés. Cela se traduisit par un distancement de l’écriture verticale habituelle, utilisée dans les écoles et universités. Pour eux, pas question de se conformer à ces traits de pinceau ayant des irrégularités soigneusement calculées.

Kawaii Fille

Ainsi, ils décidèrent d’utiliser un nouvel outil : le criterium. Un outil qui leur permettait de produire des traits fin, et réguliers. Leur manière d’écrire changea très vite. Ils commencèrent à arrondir avec exagération les hiragamas et adoptent des codes d’écriture occidentaux. Garçon comme fille s’adonnaient à cette nouvelle tendance. Le phénomène se répandit très vite pour la peine des professeurs qui n’arrivaient plus à déchiffrer les copies des élèves. Par cette réforme calligraphique, l’effet recherché par ces étudiants est un retour sentimental à l’époque de l’enfance, du plaisir et de la liberté. Une époque où ils étaient libres et pas encore contraint aux règles de la vie d’adultes, par opposition à l’époque qu’ils vivent actuellement. Ils cherchent ainsi à se démarquer du monde des adultes jugés trop contraignant et stressant socialement. L’adoption de ce style d’écriture kawaii avec des courbes et tout ce qui va avec ce rependit comme une trainée de poudre dans tout le Japon. Des écoles primaires aux universités tous les jeunes adolescents et étudiant s’adonnèrent à cette nouvelle tendance, ce qui ne manquait pas de déplaire aux adultes conservateur.

Face à cette révolution, l’industrie japonaise se saisit de l’occasion et commença à proposer à la vente toutes sortes d’objets fantaisistes, mignon. Le succès fut totale et très rapide sur toute l’étendue du territoire japonais, et perdure encore jusqu’à nos jours. L’entreprise Sanrio, un des précurseurs dans le domaine du kawaii créa en 1974 le plus célèbre des personnages kawaii. Vous le connaissez certainement : il s’agit de Hello Kitty.

C’est ainsi que le kawaii intégra la culture japonaise et s’y ancra profondément.

Kawaii Vetement

Place du kawaii dans la culture japonaise.

Le kawaii occupe désormais une place importante dans la culture japonaise. Il se manifeste chez les femmes par :

  • Une modification de leur apparence : des teintures capillaires, des bijoux multicolores, de la chirurgie esthétique pour agrandir les yeux.
  • Un goût prononcé pour la customisation des objets

Contrairement aux femmes, il se manifeste chez les hommes par une attitude plus discrète comme par exemple se raser tous les poils apparents pour paraître plus jeunes.

 On le retrouve également dans plusieurs autres aspects de la culture japonaise.

KawaÏ Fille Cuisine

Dans la cuisine

Dans la culture japonaise, il est très fréquent de préparer son déjeuner chez soi et de le mettre dans une boîte pour le transporter et le manger sur son lieu de travail, à l’école ou tout simplement lors de sorties en extérieur. Cette boîte est communément appelée boîte à bento. Dans la tradition japonaise, ce sont les mamans qui préparent le bento, le matin même, pour chaque membre de leur famille. Les enfants, dans le but de rendre leur repas beaucoup plus attrayant et ainsi leur faciliter la consommation, ont droit à une présentation plutôt particulière de leurs aliments dans la boîte à bento. Leurs aliments sont très souvent découpés et façonnés de sorte à prendre l’apparence de leurs personnages préférés de dessin animé, de mangas ou d’animaux kawaii.

Ainsi, même s’ils rechignaient à manger leur repas, manger leur deviendra beaucoup plus plaisant. Ce sera une sorte de plaisir ludique pour eux. Ce genre original de boîte bento est communément appelé bento kyaraben (d’après le mot kyarakutaa qui signifie « personnage »). Il a pour but de montrer l’amour maternel, mais aussi de rendre le repas plus appétissant et moins ennuyeux pour les enfants.

La boîte bento kyaraben a connu un véritable succès lié au phénomène grandissant du kawaii. Dès lors, furent organisées des émissions télévisées, des revues culinaires, et même des concours entièrement dédié au bento kyaraben. Il existe même des livres sur les recettes kyaraben. Certains kyaraben sont tellement travaillés qu’ils ressemblent à de véritables œuvres d’art comestibles. La boîte bento kyaraben ne devint pas seulement populaire chez les enfants. Même les adultes s’amusent à confectionner leur propre boîte bento kyaraben pour embellir un peu plus leur repas et y apporter de la joie et de la bonne humeur. Pour cela, rien de plus simple, il suffit juste de trouver les bons accessoires de bento pour pouvoir réaliser toutes sortes de personnages.

 

Kawaii Fille Jeux Vidéo 

Dans les jeux vidéo

La culture kawaii est très véhiculée par les jeux vidéo. A l’origine, les différents personnages provenait des kawaii, des mangas ou des anime. Aujourd’hui, de nombreux personnages proviennent des jeux vidéo, et on remarque l’apparition de produits dérivés comme par exemple :

Pikmin : des personnages apparu sur Game cube en 2001 et reprenant tous les caractéristiques kawaii

LocoRoco : ce sont des personnages qui ont sont apparus dans le monde des jeux vidéo à travers la PlayStation Portable en 2006. Elles représentent de petites boules molles et de couleur qui doivent être guidées de niveau en niveau pendant qu’elles chantonnent.

Nous avons aussi Nintendo qui a transformé le kawaii en un véritable argument de vente.

KawaÏ Fille Manga

Dans la mode

La mode kawaii est uniquement basée sur un style vestimentaire féminin. Vous vous demandez pourquoi ? C’est simple. L’objectif est de réussir à avoir une apparence enfantine (rappelez-vous le kawaii a trait à tout ce qui est mignon, innocent, beau) pleine de couleurs, de paillettes et d’accessoires plus fantaisistes les uns que les autres. Avoir accroché dans les cheveux : des bracelets, colliers, nœuds, et porter des sacs en peluches très kawaii, etc. Pour ce qui est des vêtements, ils ont tous aussi fantaisistes. On les croirait tout droit sorti d’un manga, avec leurs dentelles, leurs manches ballons, leurs chaussettes hautes et leurs chaussures parfaitement vernies. Tout se mélange de couleurs et d’accessoires on ne peut plus fantaisiste, fait l’identité de la mode kawaii. Et pour couronner le tout, elles n’hésitent pas à mettre des perruques avec de longs cheveux de couleurs diverses également.

En outre, la mode kawaii contient plusieurs styles vestimentaires. Nous venons de décrire le plus populaire chez les jeunes filles japonaises. Ce style kawaii joyeux et coloré porte le nom de Sweet Lolita. Les autres styles vestimentaires de la mode kawaii sont les suivant :

Les Gothic Lolitas : sont mignonnes, mais avec un côté obscur et macabre

Les Wa Lolitas : elles sont plutôt très attachées à la mode japonaise traditionnelle.

Les Fruits Lolitas : comme leur nom l’indique, elles se parent de vêtements aux motifs et aux couleurs fruités.

La mode kawaii ne s’exprime pas cependant que par le style vestimentaire. Un aspect important et déterminant est l’attitude corporelle. Vous aurez beau être habillé en mode kawaii, si vous n’adoptez pas une attitude corporelle enfantine, vous ne reflèterai pas la mode kawaii elle-même. C’est pour ainsi dire l’aspect le plus important de la mode kawaii.

KawaÏ Professeur

Dans le monde professionnel japonais

Et figurez-vous que le kawaii ne s’arrête pas uniquement à la mode et à la cuisine. Il est partout, et même dans un secteur où on l’attendrait le moins. Et oui, ne soyez pas étonné, le kawaii se retrouve aussi dans la vie professionnelle. Bon nombre d’entreprises et services au Japon possèdent comme les équipes de sport leur propre mascotte. Et là, il ne s’agit pas de mascottes comme les autres, nous parlons ici de mascottes parfaitement kawaii. Un personnage adorable qui va rendre leur entreprise beaucoup plus attrayante au regard de leur public.

De même, chaque préfecture du Japon est représentée par une mascotte dont le rôle est de promouvoir la région. Même la police et les forces armées japonaises ont leurs propres mascottes kawaii officielle. Cela est très intéressant dans ce domaine car ils peuvent rendre sympathique des concepts potentiellement porteur de tensions ou qui sont sources de malaises.

 Kawaii Jeune Adolescente

Influence du kawaii sur l’acceptation sociale des japonaises

La culture kawaii est beaucoup plus présente chez les femmes que chez les hommes. Elles sont plus disposées à se parer de vêtements fantaisistes et à adopter une attitude enfantine. Nous avons décrit le kawaii comme quelque chose de beau, d’innocent, de mignon et de pure. Ces différents aspects façonnent la femme japonaise et ont par la suite une influence principale sur sa vision, sa perception et son acceptation sociale et notamment sur son identité.

Non seulement sur son identité mais aussi par rapport à son rôle et ses interactions dans la société. Ils sont nombreux ceux qui n’apprécient pas forcément cette manière de se vêtir et l’adoption de ces attitudes enfantines. Pour eux, le kawaii dénature la femme japonaise qui devrait s’impliquer plus dans la vie sociétale au lieu de se comporter comme une enfant.

Nous sommes à présent à la fin de cet article qui je l’espère vous a plu. L’origine du kawaii, sa place dans la culture nipponne sont des points que nous avons eu à aborder. Nous pouvons retenir donc que le kawaii représente beaucoup plus qu’un simple mot ou adjectif désignant quelque chose de mignon. C’est un aspect de la culture japonaise profondément ancré en elle. Ce désir des japonais de retourner dans leur enfance ne serait pas une manière de s’échapper des contraintes sociales qu’entraine la vie d’adulte ? Tout compte fait, le kawaii reste et demeurera un aspect très important de la culture japonaise.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant