Mont Fuji
janvier 08, 2021

Le Mont Fuji : symbole sacré qui fait la fierté de l’archipel japonais

8 minutes de lecture

Le mont Fuji est la montagne la plus célèbre du Japon et très connue dans le monde. Son allure fière et particulièrement impressionnante fait d’elle un lieu et un symbole emblématique à l’archipel. De forme icone volcanique, le mont Fuji se situe exactement sur l’Ile de Honshu, entre les préfectures de Shizuoka et Yamanashi, à l’entrée de la baie de Tokyo. Elle se positionne parmi les symboles majeurs du pays du soleil levant. On considère le mont Fuji comme une montagne sacré, dotée d’une beauté à couper le souffle qu’on peut admirer de très loin. Aujourd’hui, nous vous embarquons dans ce billet pour une découverte impressionnante sur la montagne sacrée Fuji.

Le mont Fuji, un site à la fois spirituel, culturel et d’une curiosité géographique

Le mont Fuji est le pic le plus haut du Japon avec 3776 mètres d’altitude. C’est une montagne qui a vécu des activités volcaniques dont les débuts remontent à près de 100 000 ans de ça. Ainsi, il attire les touristes du monde entier qui s’y rendent en grand nombre. Ces derniers arrivent dans les préfectures de Shizuoka et de Yamanashi afin de contempler l’impressionnant cône volcanique. Par contre pour le peuple japonais, le mont Fuji symbolise depuis toujours un lieu très spirituel. Ainsi, qu’on soit un voyageur ou un japonais, on est tous d’accord que ce monument naturel représente les éléments suivants :

Un site spirituel

Pendant de nombreux siècles, le peuple japonais a fait du mont Fuji un objet spirituel. Une légende raconte que Hasegawa Kokugyo, le célèbre ascète religieux aurait gravi cette montagne plus de 100 fois. Par la suite, un groupe de fidèles se sont inspirés des hauts faits de l’ascète religieux, et mirent en place le Fuji-ko. C’est une secte qui partage les mêmes idées spirituelles véhiculées bien plutôt par Hasegawa Kokugyo. Même si le shougunat Tokugawa a interdit le fanatisme de ce groupe, la grande tradition japonaise vouée au culte de cette haute montagne continue de vénérer et de respecter le volcan qui représente alors un important site spirituel.

Mont Fuji Lieu Pèlerinage

Un haut lieu de pèlerinage

Chaque été, le mont Fuji accueille environ 300 000 personnes pour l’escalade. Ainsi, le mont est doté de quatre principaux sentiers par le biais desquels on arrive au somment de la montagne. Sur le long du chemin, on a bien aménagé des stations ou des aires de repos permettant aux grimpeurs de pouvoir faire une pause dans leur randonnée. Au niveau de ces différentes stations, on y retrouve plusieurs installations avec des hébergements. Ainsi, bon nombre de grimpeurs synchronisent leur escalade avec l’aube pour admirer le soleil poindre à l’horizon, au sommet de la montagne.

Pendant la période pré moderne, les moines se rendaient au mont Fuji afin de suivre une formation spirituelle. De même, ils se servaient de cette montagne comme destination pour y faire du pèlerinage.  Au pied du mont Fuji, il existe un bon nombre de sanctuaires qui reflètent ainsi le caractère sacré et historique de ce site.

Mont Fuji Culture

Une merveille en termes de culture

On commence à répertorier les images très iconiques du mont Fuji à l’époque d’Edo, entre le XVIIe et le XIXe siècle (1603 – 1864). Ainsi, on a l’artiste Andon Hiroshige, qui est spécialisé dans la gravure des œuvres sur bois du mont Fuji. De ce fait, il a sorti une série d’images présentant la montagne Fuji sous plusieurs angles de vue. Ce sont des décors qui affichent au monde entier des images sur la région et son style de vie.

Par ailleurs, le maitre Katsushika Hokusai a sorti sur bois des gravures représentant le mont Fuji. Lesquelles gravures ont servi d’inspiration au célèbre peintre Vincent Van Gogh et Claude Debussy le compositeur. Ainsi, depuis l’époque d’Edo, le site se présente comme un héritage et une attraction universelle grâce aux différentes vues panoramiques et pittoresques de cette montagne.

Mont Fuji Curiosité Géographique

Une curiosité géographique

Culminant 3776 mètres d’altitude, le volcan s’est formé il y’a près de 100 000 ans environ. En effet, plusieurs éruptions volcaniques ont contribué au façonnage du mont Fuji. Sa dernière éruption pendant l’année 1707 avait duré 16 jours, éruption au cours de laquelle les cendres arrivèrent jusqu’à Tokyo. Cette montagne a connu une grande activité volcanique qui a entrainé la formation de l’un des pics secondaires appelé Hoeizan. De plus, dans cette zone, on note la présence de plusieurs grottes à côté de la forêt d’Aokigahara, et des sources d’eau chaude riches en sels minéraux. Pour les loisirs et un moment de détente en plein air, c’est juste paradisiaque ! 

Mont Fuji activité a faire

Les activités à effectuer au sommet du mont Fuji

Lorsqu’on gravit le mont Fuji, on a en tête qu’un seul but, c’est celui de braver les 3776 mètres de hauteur pour arriver au sommet. Durant, l’excursion, il ne manque pas d’activités à effectuer pour enrichir le parcours avant d'arriver au point culminant, rapporter de beaux souvenirs et éblouir les amis et proches. 

Envoyer des cartes postales depuis le sommet du mont Fuji

On y retrouve le bureau de poste le haut perché au Japon. Situé à une hauteur de 3712, il ouvre ses portes en saison d’été entre le mois de juillet et le mois d’aout. Grâce à cette boite aux lettres, on peut faire preuve de créativité et d’originalité en confectionnant des cartes postales et les envoyer. Ces cartes seront donc estampillées Mont Fuji, histoire de bien de prouver, timbre à l’appui, qu’on y était.

Faire des photos avec la stèle de sommet

Au sommet de la montagne Fuji, il y a la stèle. Ce sont les pierres sur lesquelles on a inscrit en japonais ces écrits : « Stèle du sommet le plus haut du Japon – Mont Fuji – Sommet Kengamine ». Ainsi, on accède à ce sommet par l’un des quatre parcours présents.

Mont Fuji Carte Postal

Parcourir le tour du cratère du mont Fuji

Arrivé au sommet, on est tout de suite tenté par un nouveau défi, celui de faire le pourtour du cratère. Avec son diamètre de 1560 mètres, la circonférence de ce cratère impose une marche d’environ 45 minutes à 1h30. Ce qui donne une vue panoramique pile sur le centre-ouest du Japon. De plus, lorsque le ciel est dégagé on peut avoir un bel aperçu sur la ville de Tokyo. On est alors sur le toit de l’archipel japonais.

Admirer le ciel étoilé du japon

Il s’agit d’une beauté comme on n’en voit pas tous les jours ! Un ciel présentant une pure merveille lumineuse. Cette magnifique voute céleste juste au-dessus du mont Fuji : un véritable planétarium. A cet instant, ce chef d’œuvre donne l’illusion de tendre le bras pour décrocher les étoiles. Idéal pour vivre un moment romantique en attendant le lever du soleil.

Contempler le lever du soleil au sommet du mont Fuji

C’est le moment très attendu de l’excursion ! De plus, l’objectif de plusieurs randonneurs est d'admirer le lever du soleil qui se produit à 4 ou à 5 heures du matin. Pour être aux premières loges de ce spectacle, il est judicieux de commencer à grimper la veille. Puis passer la nuit dans l’une des stations, précisément entre la 7ème et la 8ème. Ensuite, continuer avant l’aube pour terminer l’ascension, et prendre encore près de 2 heures jusqu’au sommet. De plus, si le ciel est assez dégagé, ce sera un instant magique à vivre ; les japonais disent « goraiô » !

Mont Fuji lever de soleil

Prendre en photo l’ombre du mont Fuji

Pour la découvrir, il suffit de faire dos au soleil en revenant sus ses pas et… Ça y est ! C’est le côté obscur du volcan. On ne saurait rater la gigantesque ombre de la montagne qui se déploie juste au-dessus des nuages. C’est alors le moment de faire de belles photos, on peut même s’éclater davantage en prenant une photo de sa propre ombre portée. 

Découvrir les spécialités culinaires du mont Fuji

Le mont Fuji offre de bonnes spécialités culinaires qu’on trouve au niveau de ses refuges. Après un gros effort durant l’excursion, les alpinistes se régaleront devant un délicieux repas. Ainsi, Au menu, il y a le plat de curry avec du riz à la forme du mont Fuji. De plus, on y propose des gaufres au chocolat, encore plus gouteux. Cependant, il faut éviter toute boisson alcoolisée qui peut causer de gros malaises du fait de la rareté de l’oxygène en altitude.

Avoir le seau « GOSHUIN » du sommet

« GOSHUIN » renvoie aux différents sceaux qu’on a calligraphiés et qui s’obtiennent dans les sanctuaires et les temples japonais. En effet, il est tout à fait possible de collecter ces seaux dans un carnet. De ce fait, ceux qu’on peut obtenir dans les sanctuaires Shintoites du sommet de la montagne sont : Sengen Taisha Okumiya et Kusushi Jinja. Ces « GOSHUIN » apportent une satisfaction assez particulière.

Admirer le mont Fuji au pied depuis la base

Après la descente, il est possible maintenant de contempler la montagne sacrée depuis la base. On peut alors faire un jeu, celui de reconstituer les 36 vues du mont Fuji que le maitre avait pris soin d’immortaliser avec l’estampe du Japon Katsushika Hokusai. Ici, la contemplation ne s’arrête pas, les paysages diffèrent à chaque heure de la journée et à toutes les saisons de l’année.

Ramener un beau souvenir du mont Fuji

Il existe un bon nombre de souvenirs à ramener de cette montagne pour soi ou pour en faire des cadeaux. De ce fait, on a par exemple les confiseries et chocolats du Japon, les cookies aux couleurs et aux formes du mont sacré, des papiers mouchoir à l’apparence de la montagne lorsqu’on les extrait du paquet…

Le plus grand réconfort à la fin : prendre un bain dans une des sources thermales tout en profitant de la vue sur le volcan sacré. C’est le cas de la source Hottarashi Onsen qui permet de passer un moment d’extrême relaxation et de bien-être. Le tout en ayant le souvenir de toute l’excursion sur le mont et être reconnaissant du parcours effectué.

Quelques petites anecdotes sur le mont Fuji

La plus grande montagne du Japon recèle plusieurs petites anecdotes très captivantes. Plus encore lorsqu’on s’y intéresse et qu’on cherche à connaitre davantage l’histoire de cette merveille. Nous avons sélectionnés pour vous quelques-unes de ces histoires.

mont fuji trois volcans

Le mont Fuji comprend trois volcans

En effet, c’est une succession de trois volcans, même si son apparence présente une montagne entière. De ce fait, au pied du mont il y a le volcan Komitake, qui aurait eu ses premières éruptions à près de 600 000 années de cala. Ensuite, le volcan Ko fuji (vieux fuji), serait venu se poser sur le précédent, il y a près de 100 000 ans. Enfin, le volcan « shin fuji (nouveau fuji), qui serait apparu il y a près de 10 000 ans. Ces trois volcans forment ainsi la grande montagne actuelle.

Il était strictement proscrit aux femmes de grimper le mont Fuji jusqu’en 1872

Depuis le VIIe siècle, le shintoisme considère cette montagne comme sacré. Par conséquent, ceux autorisés à y grimper étaient des bouddhistes japonais qui partaient atteindre le haut sommet pour des séances de purification. D’après la tradition à cette époque, les femmes sont des êtres qui portent de l’impureté en elles du fait de leurs menstrues. Cette considération traditionnelle amena les autorités du pays à interdire l’ascension du mont sacré aux femmes. Ainsi, il a fallu attendre quelques années plus tard lorsqu’arriva en 1867, une femme étrangère du non de Fanny Parkes. Cette dernière gravit la montagne ce qui conduisit le gouvernement à annuler l’interdiction. Et, depuis l’année 1872, les femmes se mirent à gravir le volcan sacré.

mont fuji merveille japon

Le Mont Fuji : ce qu’il faut retenir

On peut donc dire que le mont Fuji est une merveille japonaise qui inspire autant les croyances que le secteur artistique et de la science. De ce fait, c’est dans cette optique que le mont Fuji a depuis juin 2013, inscrit ses lettres de noblesse au patrimoine culturel mondial de l’Unesco. Ceci, en tant que « lieu sacré et source d’inspiration artistique ». Pour cela, la montagne sacrée, symbolique et solitaire du Japon vous attends pour une belle aventure.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant