Mariage Japonais
septembre 07, 2020

Mariage japonais : tout savoir sur cet événement sacré au Japon

12 minutes de lecture

Le Japon a toujours été un pays mondialement réputé pour la conservation de ses traditions et de ses cultures. S’agissant du mariage japonais, les jeunes essaient davantage de se rapprocher vers une célébration du type « occidentale » au détriment du style traditionnel.

Cependant, la bonne vieille méthode de célébration reste ancrée et continue d’être utilisée par des centaines de Japonais chaque année. En outre, c’est un événement assez intéressant avec de nombreux points particuliers que nous vous proposons de découvrir dans la suite.

Un peu de chiffres sur le mariage japonais

S’agissant de l’âge requis pour marier deux Japonais, l’homme et la femme doivent avoir respectivement au moins 18 et 16 ans.Cependant, les statistiques montrent que les hommes se marient le plus souvent entre 27 et 32 ans et les femmes entre 25 et 29 ans.

Aussi, il faut avouer que le mariage est une pratique ancrée dans la morale nippone. En effet, on ne recense que très peu d’enfants hors mariage. : ce qui est loin des chiffres occidentaux. Cependant, le fait étonnant sur les chiffres concernant le mariage japonais est sans doute le nombre de mariages annuels.  En effet, le Japon a eu une grande explosion démographique entre 1950 et 2010. De ce fait, la logique voudrait que le nombre de mariages croisse, mais c’est tout le contraire.

Par exemple, on comptait vers 1975 plus d’un million de célébrations par an. Cependant, vers 2010, ce nombre a assez chuté et n’atteint plus les 800 000. Face à cette variation, les causes restent encore floues et d’aucuns parlent du déséquilibre numérique entre garçons et filles.

Néanmoins, les cérémonies qui ont lieu sont très intéressantes et vous réservent de véritables surprises si vous n’avez jamais assisté à un tel événement.

Comment se déroule un mariage japonais ?

Comme vous vous imaginez certainement, un mariage japonais comme partout ailleurs, suit un ordre chronologique bien défini. Le plus souvent reparti en étapes, on en compte quatre au total.

Mariage Japonais

1 – L’étape pré-mariage : la cérémonie des fiançailles

Contrairement aux fiançailles en occident, celles du Japon sont très prises au sérieux. En effet, c’est une réelle garantie que le mariage aura bel et bien lieu entre les deux fiancés. Cela dit, on compte très peu de couples fiancés et qui ne se sont pas mariés. Pourquoi ? Pour la simple raison que les fiançailles japonaises, en plus d’être symboliques, sont aussi légales.

En d’autres termes, si l’un des fiancés décide de rompre la relation, il s’en suivra un versement des dommages vers l’autre. Le plus souvent, la somme en question dépend du patrimoine de chacun d’eux et des raisons de la rupture.

En outre, ces fiançailles se déroulent d’une façon assez officielle et non entre deux personnes comme c’est le cas en Europe par exemple. Au pays du soleil levant, c’est également un événement festif nécessitant la présence des membres des deux familles. De plus, il ne se célèbre pas un jour choisi au hasard ! En effet, il existe au Japon des jours dits favorables pour l’union qui sont prisés pour ce type d’événement.

Une fois le jour fixé, les deux familles sont invitées à partager un repas formel (pas d’événement festif sans nourritures et boissons). Au moins ceci reste vrai partout au monde à quelques exceptions traditionnelles ! De même, il faut noter que les fiançailles occasionnent aussi la première rencontre officielle entre les deux maisons. Ainsi, les deux familles sont supposées être inconnues (officiellement) jusqu’à la cérémonie des fiançailles.

Une fois le ventre plein, passe au moment le plus important de la soirée. : celui des échanges des cadeaux. Ici, le futur marié reçoit un hakama qui est une sorte de pantalon traditionnel qui symbolise la fidélité. Quant à la fiancée, elle reçoit une ceinture de kimono appelée « obi » qui symbolise les vertus féminines.

En dehors de ces 2 présents considérés comme étant les principaux, on a aussi 9 autres à savoir :

  • L’argent 

Une somme d’argent qui doit nécessairement être impaire est remise dans cette soirée. Le montant peut être environ 5 000 yens (40 €). En réalité, le montant importe peu, mais le fait qu’il soit impair est primordial. Vous vous demandez certainement pourquoi. C’est parce que les nombres pairs étant divisibles par 2, une somme paire peut vouloir encourager la division du couple.

Argent Mariage Japon

  • Un éventail ouvert

L’éventail en question représente l’avenir des futurs mariés. Quant au fait qu’il soit ouvert, cela signifie que la vie commune des futurs mariés sera davantage prospère. En d’autres termes, il est là pour apporter le meilleur dans ce mariage nippon.

  • La bonite séchée

Si vous ne connaissez pas ce que c’est, sachez que c’est un type de poisson japonais fumé et séché. Il est semblable au thon et sa particularité est qu’il peut se conserver longtemps.Vous avez deviné sa signification cette fois-ci ? Si oui bravo ! Si non, sachez qu’il symbolise un souhait sur la longévité du mariage.

bonite séchée

  • L’algue kombu

C’est l’algue japonaise la plus riche en iode ! Cependant, comme vous vous en doutez certainement, ce n’est pas pour sa teneur en iode qu’il est offert. En effet, il est symbole de la fertilité et est donc encourage la présence de beaucoup d’enfants dans le couple.

  • Le chanvre

Étant donné que le chanvre est d’une solidité bien reconnue, il est remis afin que les fiancés se soutiennent entre eux pour rendre leur couple plus solide. En gros, il symbolise la confiance au sein du futur couple. 

Chanvre Cadeau Mariage Japonais

  • L’argent pour le vin

Autrefois, ce n’était pas de l’argent, mais bien un tonneau de vin qui était remis. Aujourd’hui, on se contente d’une somme d’argent pour compenser cela.

  •  La seiche déshydratée offerte afin que le couple dure longtemps.
  • Un coquillage ormeau qui est symbole de la sincérité.
  • Un tonneau de saké…

Cadeau Mariage Japonais

2 – Le mariage civil

Contrairement aux fiançailles et au mariage traditionnel, le mariage civil n’est pas une étape très considérée dans un mariage japonais. D’ailleurs, les habitants du pays du soleil levant considèrent cela comme une simple formalité administrative qu’il faut remplir. Cependant, il est tout de même important, car sans mariage civil, pas de mariage shinto (traditionnel).

En gros, le mariage civil au Japon consiste simplement à faire enregistrer un document légal attestant la volonté d’union entre 2 personnes. Pour rappel, les deux personnes doivent obligatoirement être de sexes différents.

Une fois le document dûment rempli, on y met deux « hanko » (un pour le futur époux et l’autre pour la future épouse). Pour ceux qui ne le savent pas, le hanko est un sceau personnel japonais qui fait office de signature. En gros, c’est une sorte de cachet propre à chaque individu.

Lorsque tout est prêt, il ne reste plus qu’à faire enregistrer ce document auprès de l’administration d’état-civil. Ce qui est curieux sur cette partie, c’est qu’elle ne nécessite même pas la présence des mariés.

Mariage Civil Japon

3 – Le mariage traditionnel japonais : le mariage Shinto

Cette phase ne peut avoir lieu qu’après la célébration du mariage civil ! Généralement, elle est l’étape la plus considérée d’un mariage japonais, même si elle ne dure qu’une demi-heure. Les deux familles consacrent une grande partie de leur énergie et de leur argent pour la réussite de cet événement. D’abord, il ne se célèbre pas n’importe quand. Comme les pour les fiançailles, le mariage shinto n’a lieu que pendant les jours favorables pour l’union.

Concernant le lieu du déroulement, c’est dans un sanctuaire qu’a lieu cet événement. Cependant, il faut mentionner que cette cérémonie se célébrait autrefois au domicile du marié (avant les années 1900). Le mariage shinto est célébré par un prêtre qui a pour but d’unir non seulement le couple, mais aussi les deux familles. Toutefois, le prêtre est assisté tout le long de l’événement par des « miko ». Ces dernières sont des jeunes femmes qui passent beaucoup de temps au sanctuaire pour contribuer aux célébrations.

Si jamais vous êtes invité à cette cérémonie par un de vos tiers, cela signifie que vous êtes très proche de ce dernier. Soyez donc très heureux de participer à ce mariage japonais. En effet, ne participe à cet événement que la famille et les amis proches des mariés.

Mariage Traditionnel Japonais

Les invités sur place sont placés face à face (une rangée regardant une autre). Ceci dans l’optique de laisser une sorte de passage qui permettra aux mariés et au prêtre de rejoindre l’autel. Une fois sur place, c’est du silence total. Seul le prêtre et parfois l’époux ont le droit de prendre la parole. Ensuite, il s’en suit plusieurs articulations importantes à savoir le san san ku do ; l’échange des alliances ; le rameau se sasaki et l’alliance.

Le san san ku do (3 fois 3, 9)

C’est la partie la plus cruciale de la cérémonie et c’est le cœur de tout mariage japonais traditionnel. Son déroulement donne l’air d’une vraie chorégraphie. D’abord, le marié se procure une coupe. Ensuite, cette coupe est remplie avec du saké par une miko. L’époux doit alors boire le contenu après avoir incliné correctement la tête à 3 reprises. Cette coupe à nouveau vide est remise à la mariée qui fera pareil que son époux.

Ensuite, vient la deuxième phase de ce rituel. Il est quasiment identique à la première à la différence que cette fois-ci, on commence tout par la femme. C’est-à-dire que la mariée se voit d’abord convier une coupe vide. Puis, la coupe est remplie par une miko avec vin de saké. L’épouse incline dûment la tête à 3 reprises avant e boire le contenu. Enfin, la même coupe est remise au marié et il se passe exactement le même procédé.

La troisième et dernière étape est exactement la même que la première. On confie une coupe vide au marié et consort. Voilà vous avez compris. Vous trouverez certainement ce rituel ennuyeux et répétitif n’est-ce pas ? Sachez que même si ça l’est, il a une signification très importante pour le mariage japonais.

D’une part, le fait d’incliner la tête 3 fois et à 3 reprises, c’est pour retrouver le chiffre 9 (3 × 3). Pourquoi ? Parce que 9 est un chiffre qui porte bonheur selon les Japonais. Souvenez-vous que lors des fiançailles, il y a exactement 9 cadeaux adjacents à offrir. Ce n’est certainement pas un hasard ! Décidément, chaque détail compte lors d’un mariage japonais.

D’autre part, les trois coupes de saké représentent respectivement le passé, le présent et le futur. De ce fait, en les buvant, les conjoints prêtent serment de veiller sur leur joie et de s’entraider pendant les durs moments. Un peu du genre « pour le meilleur et pour le pire ». Après cela vient l’échange des alliances.

L’échange des alliances

Cette partie ressemble à ce que vous connaissez bien et est donc plus naturelle. D’abord, le marié est invité à passer une bague autour des doigts de sa dulcinée. Ensuite, elle réplique en faisant pareil pour son époux. C’est le moment des vœux : une miko est invité à remettre une feuille papier plié au mari. Celui-ci la récupère, la déplie, et lit ses vœux à haute voix. La femme fait pareil avant de remettre le papier.

Après cela, il vient un peu d’ambiance. Les miko effectuent une sorte de danse traditionnelle grâce aux éventails portant bonheur au couple. Ceci met un terme à cette phase, mais pas à ce mariage japonais.

Echange Alliances Japon

Le rameau se sasaki

Cette partie a lieu après l’échange des alliances et consiste à manipuler les branches de rameau de sasaki d’une manière très particulière. D’abord des miko remettent à chaque conjoint une branche de rameaux. La branche est maintenue d’une façon très spéciale : elle doit forcément être au niveau du torse. De plus, la main droite tournée vers le sol soutient sa base et la main gauche tournée vers le ciel soutient le dessus.

Le couple avance ensuite vers l’autel avant de tourner la branche dans le sens des aiguilles d’une montre. D’abord d’un quart de tour, puis d’un demi-tour avant de les déposer sur l’autel. Ensuite, les convives se lèvent et s’inclinent 2 fois, tapent dans la main 2 fois avant de s’incliner une troisième fois.

Il faut avouer que ce mariage japonais demande une sorte d’entraînement ! Après cela, vient la dernière articulation.

L’alliance et l’union

Elle est très brève ! Généralement, les coupes remplies de saké sont remises aux mariés et à tous les invités d’ailleurs. Ces derniers boivent afin de célébrer l’alliance et l’union de ces deux familles. Ce qui marque un terme à cette cérémonie.

 À noter que, le mariage shinto n’est pas une obligation au Japon. Nombreux sont ceux qui optent pour des mariages à l’église (même les non-chrétiens). D’ailleurs, de fausses églises existent pour célébrer ce type d’union et tout se passe comme en occident.

4 – La réception de mariage

Après le mariage traditionnel, place à la réception de mariage japonais. Les précédents invités et les mariés doivent se rendre soit dans un hôtel, soit dans une salle de fête pour l’occasion. Contrairement à la cérémonie traditionnelle qui est plutôt intime, un plus grand nombre de personnes sont invitées à cette réception. La cérémonie débute par l’arrivée des invités et il se suivra plusieurs autres événements plus ou moins ordonnés.

Réception de Mariage Japonais

L’arrivée des invités

Une fois sur place, les invités sont accueillis par le personnel de l’hôtel ou certains membres proches de la famille. Ils doivent déposer une somme d’argent à la famille, question d’amortir un tout petit peu le coût de la cérémonie. La somme n’est pas fixée, mais le montant dépend fortement de la relation entre l’invité et les mariés.

La dot

Pendant un mariage japonais, la famille du marié est censée verser une somme d’argent aux parents de l’épouse : la dot. Ce montant a pour but de leur consoler, car en quelque sorte, ils « perdent » leur fille. Cependant, il est de coutume qu’ils refusent cet argent sous prétexte que leur fille n’est pas un objet à vendre. Au final, l’argent est remis au couple qui est à l’honneur ce jour.

Toutefois, la dot n’est pas une obligation, mais ne pas la réaliser est vu d’un mauvais œil.

La remise des cadeaux

Contrairement à plusieurs pays, les cadeaux de mariage sont très rarement des objets. Le plus souvent, il s’agit d’une somme d’agent que chaque invité doit volontairement remettre au couple. Cet argent a pour but d’amortir le coût de la réception (c’est un peu comme si tu payais ton plat).

En outre, la somme n’est pas fixée, mais elle ne doit pas être divisible par deux. En effet, les nombres pairs favorisent une quelconque séparation du couple (division par 2).

Le repas suivi du départ des invités

Après avoir mangé, il s’en suit une séance photo entre les invités et les mariés. Celle-ci marque la fin de la réception et les convives peuvent alors quitter les lieux. Mais, avant de partir, ils reçoivent des chaleureux remerciements de la part des mariés. De plus, ces remerciements ne sont pas exclusivement des mots.

Chaque invité a droit à un petit cadeau qu’il devra ramener avec lui. Aussi, certains invités reçoivent de l’argent pour amortir les frais de transport.

Le départ des invités marque la fin de ce mariage et le couple peut commencer leur nouvelle vie ensemble. Pourvu que tous ces vœux se réalisent !

Mariage Japonais

En bonus, réponses aux questions les plus posées sur les mariages japonais

En faisant le tour des forums sur internet, on se rend compte que de nombreuses interrogations sont encore floues sur le mariage japonais. C’est pourquoi, nous vous proposons cette partie bonus pour essayer de répondre le maximum de question parmi elles.

Comment se fait la rencontre entre les futurs mariés ?

Vers les années 1900, on enregistrait plus de 50 % de mariages arrangés au Japon. Cette pratique a progressivement diminué si bien qu’elle soit devenue presque inexistant de nos jours. Toutefois, pour ce type de mariage, ce sont des personnes appelées intermédiaires qui sont à l’origine de la rencontre des couples. Le plus souvent, il s’agit des membres des familles, des amis jugés responsables pour cette tâche.

En ce qui concerne les mariages dits « d’amour », la rencontre des futurs conjoints se fait de façon variée. Pour certains dans les lieux de services à l’école, derrière un ami, etc. Aussi, avec l’évolution du digital, on rencontre aujourd’hui plusieurs mariages japonais résultant d’une rencontre sur les réseaux sociaux.

Le Japon autorise-t-il le mariage homosexuel ?

La réponse rapide est non. Pour l’instant, seuls des mariages entre deux personnes de sexes différents est permis au Japon. Cependant, le pays ne trouve pas de problèmes à ce qu’un Japonais se marie hors du pays avec une personne de même sexe. Bien sûr, ceci n’est possible que si le pays hôte autorise cela.

Les mineurs peuvent-ils se marier au Japon ?

La majorité au Japon est atteinte à 20 ans. Or, l’âge minimum pour le mariage est de 18 ans pour l’homme et 16 ans pour la femme. Cela dit, il est possible que deux mineurs se marient. Dans ce cas, les parents devront néanmoins donner leurs autorisations pour cette union. Cela permet d’éviter des graves erreurs d’adolescence.

Qu’en est-il les mariages style « occident » au Japon ?

Beaucoup considèrent le mariage à l’occidental comme étant un type moderne. Pour rappel, le Japon compte très peu de chrétiens (moins de 2 %). Mais seulement, même certains Japonais non-chrétiens de nos jours se marient dans des églises (parfois de fausses). Ceci dans le but de moderniser leur mariage.

Où et quand voir un mariage japonais public ?

Si vous êtes de passage au Japon et vous voulez assister à une cérémonie de mariage japonais rendez-vous à Tokyo. Une fois sur place, allez au sanctuaire meiji jingu pour avoir plus de chance. Cependant, si vous êtes proche de la ville de Kyoto, dirigez-vous vers le sanctuaire shimogamo pour espérer voir cet événement.

Pour ce qui est de la date de mariage, les Japonais accordent beaucoup d’importance à ce jour. Il est choisi après une étude approfondie du calendrier bouddhiste. En général, un très grand nombre de mariages a lieu pendant l’automne.

voici une vidéo qui nous parle de tous les façon de se marié au japon 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant