MAID CAFE : LE TEMOIGNAGE SURPRENANT D'UNE ANCIENNE EMPLOYEE
octobre 15, 2021

MAID CAFE : LE TEMOIGNAGE SURPRENANT D'UNE ANCIENNE EMPLOYEE

5 minutes de lecture

Quand vous pensez au "maid café japonais", vous imaginez probablement de jolies filles japonaises vêtues de tenues de femme de chambre française à froufrous, ébahies par les touristes et acclamées par leur fidèle clientèle otaku. Vous n'avez pas tort. Cependant, au-delà de cette image extérieure, il y a un monde plein de drames qui s'y joue. Un monde de hiérarchie stricte, d'éthique de travail et de moments à la fois problématiques et émouvants. Dans cet article, une ancienne femme de chambre témoigne de son expérience et nous livre quelques secrets des dessous de cet univers. 

 

maid cafe


LE COMMENCEMENT AU MAID CAFE


A-chan, était employée dans l'un des maid café les plus prestigieux de Tokyo (qui restera évidemment anonyme ici).

Elle n'avait jamais entendu parler des maid cafés jusqu'à ce qu'elle regarde l'anime Kaichou wa Maid-sama , une série sur une lycéenne travaillant à temps partiel dans un maid café. À l'époque, elle ne pensait même pas que les maid cafés étaient réels, et encore moins qu'elle y travaillerait à l'avenir. Ce n'est qu'après son arrivée au Japon qu'elle s'est rendu compte qu'il existaient réellement. 


Lors de la première visite d'A-chan dans un maid café, elle a été émerveillée par l'atmosphère kawaii et les tenues particulières. Cela semblait être le travail à temps partiel parfait : amusant, moins strict sur l'apparence et unique au Japon. Une recherche rapide sur Google d'offres d'emplois de maid café l'a amené à remplir un formulaire de candidature en ligne pour l'un des plus grands maid cafés du Japon.

C'est là que tout a commencé. 

 

maid café


L'EMBAUCHE ET LA FORMATION DE MAID CAFE


En raison du prestige du maid café, le processus d'embauche est beaucoup plus intense que celui d'un emploi à temps partiel normal. Tout d'abord, il y a un entretien de groupe. L'une des questions posées aux filles est pourquoi elles veulent être domestiques. La réponse d'A-chan était : "Je veux faire quelque chose qui fait sourire les gens."

Cela reste une constante dans la vie d'A-chan, même à l'heure actuelle. Elle est d'ailleurs convaincue que c'est cette réponse qui lui a permis de grimper dans le faible taux d'acceptation de l'entretien, même si elle ne savait presque rien sur les maid cafés avant de postuler.

L'étape suivante était une journée d'entraînement de sept heures. Pour se préparer, ils ont envoyé à A-chan un script de six pages de tout ce qu'elle avait à dire et à faire : du moment où un client entre dans le café jusqu'à son départ. À la fin de la journée de formation, les stagiaires devaient exécuter le scénario devant les femmes de chambre professionnelles qui les formaient. L'environnement à ce moment-là était si stressant, qu'A-chan a vu une fille faire une crise de panique en public.

 

stress maid café


Après leur audition, toutes les femmes de chambre potentielles étaient alignées. Puis les noms de ceux qui étaient acceptés ont été annoncés devant tout le groupe. A-chan était stupéfaite d'apprendre qu'elle faisait partie de la liste.

UNE DISCRIMINATION FLAGRANTE

Derrière les sourires et les joyeux " Goshujin-sama " des servantes, s'y trouve un ensemble de règles strictes et de hiérarchies complexes.


Selon A-chan, au bas de la hiérarchie se trouvaient des « demoiselles de couleur » comme elle (la peau mat, un étranger). Pendant son séjour là-bas, elle était la seule. La discrimination est tacite mais évidente, ce qui reflète en partie le fait que les demoiselles de couleur sont moins populaires auprès des clients japonais. Un peu au-dessus des demoiselles de couleur se trouvaient les étrangères caucasiennes. Bien que les femmes de chambre étrangères n'étaient pas populaires auprès de la clientèle, elles étaient régulièrement embauchées comme traductrices pour aider les touristes.

La hiérarchie se reflétait également dans les uniformes des servantes. Ceux qui venaient de débuter étaient appelés « shinjin meido » (femme de chambre débutante). Après avoir travaillé là-bas quelques mois, elles sont appelés « minarai meido » (femme de chambre stagiaire). Ce titre vient avec un uniforme légèrement plus mignon. Au bout d'un an, ils passent à l'uniforme « sei meido » (femme de chambre principale), qui était encore plus chic et était accompagné d'un nœud au lieu d'une cravate. Et pour finir, au-dessus du "sei meido" se trouvaient "femmes de chambre premium". Ces servantes étaient les plus populaires et obtiennent une couleur de ruban spécifique. 

maid coffee

Mais la hiérarchie ne s'arrête pas là. Les femmes de chambre premium les plus populaires étaient appelées femmes de chambre super premium. Ces servantes étaient l'équivalent d'idoles, avec d'énormes fans. Enfin, régnait sur le café une seule Queen Maid, la servante légendaire, qui avait été le visage du café pendant plus d'une décennie.


INTERDICTION DE PRENDRE DU POIDS


Cet environnement compétitif et l'idée que les filles étaient « des biens principaux » ont eu des conséquences négatives pour A-chan. Elle s'est sentie obligée à la fois par le café et les clients de changer d'apparence. Certains clients demandaient à A-chan son poids, ses exercices physiques et ses habitudes alimentaires. Le café avait aussi un examen minutieux par la taille, en mentionnant que la taille des uniformes ne pouvait être changé. Si une employée augmentait de taille, le café lui disait d'arrêter de prendre du poids. Et si celle-ci n'était plus en mesure de s'adapter à la plus grande taille disponible, elle devrait partir. Ceci, en particulier, a eu des conséquences néfastes sur la santé mentale d'A-chan. Elle dit que c'était un endroit où « vous savez que quoi que vous fassiez, vous ne serez jamais à la hauteur des normes de beauté ».


café maid

 

DES FORUMS HAINEUX

 

Tout cet examen minutieux et cette concurrence déborderaient en ligne. Certaines servantes publiaient secrètement des commentaires haineux sur d'autres servantes par rapport à la compétition omni-présente qui s'exerçait au quotidien. A-chan a parlé d'un forum secret où les clients écrivaient sur les filles travaillant au café. Certains des commentaires faits étaient sexuellement explicites. C'est en partie la lecture de ce forum qui a poussé A-chan à quitter son travail. Après avoir vu ces commentaires, elle n'a pas pu s'empêcher de se demander lequel de ses clients les avait écrits.


UNE CLIENTELE DIVERSIFIEE


Les maids café ont en général une gamme de clients réguliers de tous âges et de tous sexes.

Il y avait, selon A-Chan, de nombreux clients masculins réguliers, dont certains dépensaient de grosses sommes d'argent pour passer du temps avec et acheter les produits de leur femme de chambre préférée. Cependant, il y avait aussi de nombreuses clientes régulières. Certaines des clientes de longue date finiraient par travailler au café en tant que femmes de chambre elles-mêmes.

La tranche d'âge était tout aussi diversifiée. Il y avait des habitués, des enfants aux grands-parents. Les collégiens économiseraient leur allocation pour pouvoir venir et même leurs familles les rendaient visite. 

 

maid coffee

DES SOUVENIRS MEMORABLES


L'un des souvenirs les plus précieux d'A-chan de son séjour au café, était lorsqu'elle a servi une jeune fille atteinte de leucémie de stade quatre (venue avec la fondation Make-A-Wish). Après leur visite, le père de la fille a remercié A-chan pour son aide, disant que la fille n'avait plus longtemps à vivre, mais que cela avait été le plus grand rêve de sa vie de visiter ce café.

 

LA VIE APRES LE MAID CAFE

 

Ains, grace à un souvenir mémorable comme celui-là, A-chan a pu réaliser son souhait de faire sourire les gens. Cela valait la peine de travailler dans un maid café pour elle. Elle a maintenant quitté ce monde (le monde du maid caé), mais a depuis lancé une chaîne de streaming où elle peut utiliser bon nombre des compétences qu'elle a acquises dans cet emploi. Son reve est toujours de faire sourire les personnes, et le streaming lui permet d'arriver à ses objectifs.

------------

Et vous ? Quelle image avez-vous des maids café ? Avez-vous envie d'en visiter ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant