Le nouvel an au japon : entre croyances et traditions
avril 28, 2021

Le nouvel an au japon : entre croyances et traditions

4 minutes de lecture

La fête du nouvel an au Japon est souvent appelée shogatsu ou oshogatsu et est célébrée du 1er au 3 janvier (contrairement au nouvel an chinois qui se déroule en février). Elle est la fête la plus importante au Japon et se concentre principalement sur la tradition et la famille.

Contrairement à de nombreux pays occidentaux qui marquent le coup avec différentes festivités, des feux d'artifice ou des comptes à rebours, le nouvel an au Japon est plus axé sur la famille et est plus calme. Les Japonais s'engagent dans des traditions qui les aident à être reconnaissants pour l'année écoulée et à favoriser la chance pour l'année à venir. Ils le fêtent ainsi avec pudeur et reconnaissance pour redémarrer une nouvelle année de façon paisible.  

nouvel an japon

Presque tout le monde au Japon est en congé pendant les vacances du nouvel an ce qui les permettent de rentrer chez eux pour voir leur famille et leurs amis

A contrario pour les touristes, cela signifie des rues plus calmes et des magasins en majorité fermés, mais aussi une chance de découvrir certaines des traditions culturelles les plus anciennes et les plus importantes du pays.

 

Quelles traditions sont pratiquées au nouvel an japonais?

Le Japon est un pays avec de nombreuses traditions, anciennes et nouvelles. Voici une liste de 8 pratiques les plus courantes que les japonais célèbrent pendant cette période

 

- Pratique 1: Omisoka 


Omisoka est l'expression japonaise du terme "réveillon du nouvel an". Afin de commencer la nouvelle année avec un esprit frais, les familles et les enfants se réunissent pour nettoyer toute la maison (appelé osoji - grand nettoyage) et utilisent les derniers jours de l'année pour préparer l' osechi ryori qui sont les décorations et rituels spécifiques au jour de l'an.

 

- Pratique 2: Joya no Kane

Vers minuit le soir du nouvel an, vous entendrez peut-être des cloches sonner de manière répétitive et monotone pendant environ 1 à 2 heures. Cette tradition bouddhiste s'appelle Joya no Kane , qui est l'un des rituels les plus importants de l'année pour les temples bouddhistes du Japon. Peu importe où vous vous trouvez, vous entendrez le son des cloches car les temples se trouvent dans de nombreux quartiers.

 

prière japon

Petit aparté : les cloches sonneront 108 fois précisément car dans le bouddhisme, on pense que les êtres humains sont en proie à 108 types de désirs et de sentiments terrestres appelés Bonnou , illustrés par la colère, l'adhésion et la jalousie. Chaque coup de cloche vous enlèvera un Bonnou troublant .



- Pratique 3: Le kanji Jo

Le kanji Jo signifie «jeter l'ancien et passer au nouveau» et Ya signifie «nuit». C'est donc la nuit parfaite pour laisser votre ancien moi derrière et commencer la nouvelle année avec de nouvelles résolutions. Ainsi, au moment où vous comptez la 108e sonnerie, vous êtes prêt à commencer la nouvelle année avec un sentiment de renouveau (en théorie..!)

 

cloche nouvel an


- Pratique 4: Toshikoshi-soba



La tradition de manger des soba (nouilles japonaises) le soir du nouvel an serait devenue courante pendant l'ère Edo (1603-1868). Lorsque le soba est fabriqué, la pâte est étirée et coupée en une forme longue et mince, ce qui est censé représenter une vie longue, perrerine et saine. Parallèlement, comme le soba se coupe aussi facilement par rapport à d'autres types de nouilles, il symbolise également le souhait de couper tous les malheurs de l'ancienne année afin de commencer la nouvelle autrement

nouilles japon


- Pratique 5: Kadomatsu 

 

Pendant la période de noël allant au 7 janvier, les décorations devant les maisons et les bureaux sont composées de pins, de bambous et de pruniers. Cette pratique est en faveur d'une divinité au toshigami sama afin d'assurer une grande récolte et d'attirer les bénédictions des ancêtres de la famille sur toute la maison. Les pins, les bambous et les pruniers symbolisent chacun la longévité, la prospérité et la robustesse.


- Pratique 6: Kagami-mochi 


Le kagami-mochi est un gâteau de riz utilisé comme décoration. 
Au-dessus des gâteaux de riz se trouve un type d'orange appelé daidai. Lorsqu'il est imprégné d'écrits avec différents kanji (écriture japonaise), cela signifie «au fil des générations», représentant un souhait de prospérité des descendants au fil des générations.

gateau de riz japon


- Pratique 7: Jour de l'an - Ganjitsu

Le ganjitsu fait référence aux 24 heures du jour de l'an et est une journée assez chargée pour les familles japonaises. Après le petit-déjeuner avec tous les parents, ils visitent des sanctuaires et des temples et font du shopping en famille. Tout les préparatifs se déroulent ainsi où la proximité familiale est privilégiée à toute activité.


- Pratique 8: Osechi Ryori


Le Osechi ryori se compose d'aliments traditionnels japonais consommés au tout début de la nouvelle année. Ils sont servis dans une boîte à bento placée au milieu de la table et sont partagés par les familles ou les amis qui l'entourent. On dit que la tradition osechi a commencé à l'ère Heian (794-1185), et depuis lors, chaque produit alimentaire dans osechi a représenté un souhait particulier pour la nouvelle année.

bento

Et vous? Quel souhait pour cette année 2021? Ces pratiques, vous ont-elles inspirées au point de les intégrer à nos coutumes occidentales?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant