Daruma
janvier 26, 2021

Le Daruma, qu’est-ce que c’est ?

8 minutes de lecture

Le Daruma, qu’est-ce que c’est ?

Si vous allez au Japon lors du Nouvel an, vous constaterez que l’une des activités principales des japonais est l’achat de porte bonheur et d’autres gris-gris. Parmi ces portes bonheurs et autres gris-gris, figurent les Daruma qui sont très apprécié par les japonais. Chaque porte bonheur, ou gris-gris japonais à sa légende. Nous nous concentrerons dans cet article sur le Daruma, vous découvrirez ses origines et pourquoi il est tant apprécié par les japonais. Accrochez-vous bien car nous allons remonter très loin dans le passé. Commençons d’abord par définir ce qu’est un Daruma.

Définition

Le Daruma est une figurine en papier mâché japonaise ayant la forme d’un moine bouddhiste, ne possédant ni bras ni jambes, et reconnaissable à sa couleur rouge, ses moustaches et ses grands yeux ouverts. Moine bouddhiste duquel elle tient d’ailleurs son nom. Il s’agit du moine bouddhiste Bodhidharma, fondateur du bouddhisme zen. C’est une figurine à vœux de chance et de prospérité.

Daruma Histoire

Histoire du Daruma

Originaires de Takasaki, les darumas furent créés au XVIIIème siècle par un moine à l’intention de ses fidèles. Ce moine voulait créer un symbole représentatif de persévérance, et de prospérité pour ses fidèles. Et le modèle choisi en ait bien un.

En effet, la forme et les différentes caractéristiques des darumas sont inspirés du moine bouddhiste Bodhidharma. C’est un religieux indien de la secte bouddhiste zen, et aussi l’initiateur du bouddhisme zen au Japon. Le moine bouddhiste Bodhidharma aurait vécu entre le Vème et le VIème siècle après JC, et ce pendant 150 ans. Ces réelles origines ne sont pas vraiment connues du fait des différentes versions qui existe.

Toutefois, la majorité des histoires racontent qu’il se serait arrêté au cours de son pèlerinage dans un monastère Shaolin en Chine ou il développa l’enseignement du bouddhisme Chan (forme de bouddhisme qui insiste particulièrement sur l’accession à l’expérience directe de l’éveil par la méthode la plus simple et la plus efficace possible), ainsi que la pratique de l’art martial du Kung-Fu Shaolin.

Après avoir fini son apprentissage dans le monastère Shaolin en Chine, il se remit en route. Chemin faisant, il remarqua une grotte et décida de s’y arrêter pour méditer jusqu’à atteindre l’illumination. Le moine Bodhidharma passa ainsi neuf années à observer la paroi de la grotte en étant assis sans bouger et sans fermer ses yeux. Selon certains dires, il se serait endormi au bout de 7 ans. Enervé de s’être réveillé et considérant cet acte comme une faiblesse, il décida de se couper les paupières pour ne plus s’endormir.

Ainsi, il espérait se faire pardonner par les dieux pour s’être endormi. D’après la légende, du thé vert aurait poussé à l’endroit où ses paupières ont été jetés. Depuis lors, les moines bouddhistes consomment du thé vert pour pouvoir rester éveillés et ainsi réussir à méditer plus longtemps.

Passer neuf ans dans cette position assise sans bouger, sans dormir, fit perdre au moine Bodhidharma ses mains et ses jambes. Selon certaines histoires ses membres ce seraient atrophiés. Vous devez comprendre maintenant pourquoi la poupée daruma ne possède ni bras ni jambes.

Aussi, le regard intense des darumas, ainsi que leurs grands yeux sans paupières, sont représentatifs de la lutte du moine Bodhidharma pour rester éveillés, sa détermination et sa persévérance.

Daruma Signification

Signification du daruma

Le daruma n’est plus qu’un simple objet ou une simple poupée au Japon. C’est un symbole très important et qui occupe une grande place dans la vie des japonais.

Connaissez-vous l’esprit ganbaru ? Vous en avez peut-être une petite idée mais pour faire simple, cette expression insinue de faire tout son possible, de tenir bon, d’avancer ou de persévérer au-delà des défis insurmontables. Vous vous demandez surement quel est le rapport avec notre daruma ? Eh bien, figurez-vous que les japonais assimilent le concept du daruma à celui de l’esprit ganbaru.

En effet, pour les japonais, la vie est pleine d’embûches, de difficultés, de peines que nous nous devons impérativement de surmonter, si nous aspirons à la réussite. Pour eux, il est tout à fait normal d’échouer, de trébucher, de temps en temps. L’important, c’est de pouvoir se relever. C’est une question de choix car nous avons tous en tout un chacun de nous la force qu’il faut pour nous relever malgré les échecs. 

Il y a ce dicton japonais qui dit : Nanakorobi yaoki.Ce qui signifie : « Tomber sept fois et se relever huit ».Les poupées daruma incarnent parfaitement ce dicton car elles représentent elles aussi un magnifique symbole de persévérance, de détermination et de ténacité. Cela explique aussi l’expression peinte sur le visage des darumas. Des regards déterminés, prêt à se battre et prêt à se relever quel que soit les difficultés.

De plus, les darumas sont fait de telle sorte qu’ils se redressent automatiquement après être tombés. Ils reflètent clairement l’acharnement du moine Bodhidharma à l’origine de leur création qui était lui aussi un personnage très déterminé et intrépide.

Persévérance, ténacité, détermination. La signification des darumas peut se résumé en ces trois mots. Les darumas représentent pour les japonais une sorte de repère auxquels ils peuvent se fier pour atteindre leur objectif ou réaliser leurs vœux. Lorsqu’au cours de leur parcours ils seront fatigués, déçus, furieux, ou même complètement découragés ou démoralisés, ils pourront revenir vers leur daruma.

Ainsi, ils pourront reprendre confiance en eux, analyser leur situation et prendre un nouveau départ pour pouvoir atteindre leur objectif. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de mettre le daruma en évidence, pour pouvoir ainsi le voir très souvent et se rappeler le/les objectifs qu’on s’est fixés.

Symbolisme du daruma

La conception des darumas est pleine de signification. Chaque aspect de la fabrication de ces poupées à un sens unique. Découvrons-les.

Daruma couleur

La couleur :

Les premières poupées darumas étaient de couleur rouge en accord avec la couleur des robes de moines bouddhistes. Le moine bouddhiste Bodhidharma aurait été vêtu de rouge aussi pendant ses neuf longues années de méditation. La couleur rouge est de ce fait la couleur la plus répandue sur le marché. Un daruma rouge représente chance et bonheur dans un foyer. La couleur rouge est également apparentée à la guérison d’une maladie et plus précisément à la rougeole et la variole à la fin de l’ère Edo.

De nombreuses autres couleurs virent également le jour au fil du temps. Les principales sont les suivantes :

  • Le blanc : symbolisant la pureté
  • Le jaune ou or : pour l’argent et renommée
  • Le noir : prévention de la mauvaise chance
  • L’orange : qui symbolise la réussite scolaire
  • Le bleu : les études et le statut professionnel
  • Le vert : pour la santé et la forme physique
  • Le violet : auto-amélioration et personnalité
  • Le rose : l’amour et la romance
  • L’argent : le statut social
  • La vanille : à utiliser quand tout le reste échoue

Voilà pour ce qui des couleurs, passons maintenant à un autre aspect. Les yeux.

Les yeux :

Les yeux d’une poupée daruma sont généralement blancs. C’est le cas en tout cas au moment de la vente. C’est après avoir acheté la poupée que l’intéressé devra peindre l’un des yeux après avoir formulé son vœu. Le deuxième ne sera peint que lorsque le vœu se sera réalisé ou quand l’intéressé aura atteint son objectif. Ainsi, à chaque fois qu’il verra son daruma, l’intéressé se rappellera qu’il à un objectif à atteindre. Certains assimilent ces yeux vides à l’objectif que voulait atteindre le moine bouddhistes Bodhidharma, c’est-à-dire l’illumination.

La forme :

Les poupées daruma sont généralement creuses, avec un fond alourdi. C’est cette structure qui garantit qu’elles se remettront toujours sur pied, à leur position initiale (elles n’abandonnent jamais). Cet aspect symbolise la force et la capacité des poupées daruma à lutter contre l’infortune.

Les poils :

Dans la culture japonaise, deux animaux représentent la longévité. Il s’agit de la tortue et de la grue. Les cheveux des poupées daruma représentent la carapace d’une tortue, et les sourcils imitent la forme d’une grue.

Daruma Utilisation

Comment utiliser une poupée daruma : les différentes étapes.

L’utilisation du daruma est très simple, elle peut se résumer en cinq étapes :

1.Définir clairement son vœu ou son objectif à atteindre : Plus vous êtes concret dans la formulation de votre souhait, plus il a de chance de se réaliser. Soyez très explicite (souhaiter une vie pleine de bonheur, c’est bien, mais ce n’est pas précis). Pensez plutôt aux différentes actions qui vous permettrons d’atteindre le bonheur. Bien entendu, vous devez choisir un ou des objectifs réalisables. N’allez pas par exemple demander à posséder des pouvoirs magiques ou à pouvoir vous rendre invisible. Ce serait tout simplement farfelu.

2.Peindre un des deux yeux en noir : Le droit ou le gauche ? Peu importe, du moment que vous avez votre vœu bien formulé en tête au moment de peindre l’iris de l’œil. En réalisant cette étape, vous scellez votre propre engagement envers l’objectif que vous vous êtes donné. Vous n’aurez maintenant qu’à tout mettre en œuvre pour pouvoir atteindre votre objectif, et ainsi peindre le deuxième œil.

3.Poser le daruma bien en évidence chez soi : en haut d’une étagère par exemple, ou au chevet de votre lit. Ainsi, vous pourrez la voir tous les jours. La présence de cette poupée japonaise vous permettra de garder votre objectif en tête et de renforcer votre détermination. Petit conseil, posez-la plutôt dans votre salon que votre chambre, parce que se réveiller à 3h du matin et voir cette poupée borgne nous fixer avec son regard intense, ça peut fou faire avoir des sueurs froides.

4.Passer à l’action sans perdre de vue son objectif : Une croyance raconte que la poupée renferme un dieu auquel on aurait ôté la vue. En peignant le premier œil, vous le rendez borgne. C’est à vous de travailler, de passer à l’action et de faire preuve de courage, de détermination et de persévérance pour atteindre votre but et ainsi, pouvoir rendre la vue au dieu coincé dans la poupée. Et surtout, souvenez-vous que le daruma récompense le sacrifice et la force inébranlable de la volonté.

5.Peindre le deuxième œil une fois son objectif atteint ou son vœu réalisé.

Après un an passé avec le daruma, la tradition veut qu’il soit ramené dans le temple où il a été acheté pour être brûlé. Et ce que votre objectif soit atteint ou non. En effet, selon certaines croyances, le pouvoir de la poupée s’estomperait après un an. Si votre objectif a été atteint, tant mieux, vous pourrez passer à autre chose. Dans le cas contraire, brûler la poupée ne signifie pas que vous abandonnez. Vous pouvez soit acheter une nouvelle poupée, ou soit chercher un autre moyen pour atteindre votre objectif.

Daruma Fabrication 

Fabrication des poupées daruma

La fabrication des poupées daruma n’est pas une mince affaire. Surtout s’il faut les faires en respectant les règles de l’art. Les premières fabrications de poupées daruma datent du XVIIème siècle. Fabriquer une poupée daruma demande un savoir ancestral et ce ne sont pas tous les artisans qui peuvent se vanter de maîtriser cet art.

Le berceau de la fabrication des poupées daruma au Japon, est la ville de Takasaki dans la préfecture de Gunma. Elle représente environ 80% de la production de poupées daruma du pays.

Les premières poupées daruma fabriquées au XVIIème siècle furent fabriquées par les agriculteurs locaux de l’époque. Elles étaient considérées comme des portes bonheurs destinés à être bénies par les moines. 

Pour ces fermiers, fabriquer un daruma avait une importance cruciale : leur survie dépendait de leurs bonnes récoltes. Le daruma était déjà considéré dès lors comme porteur de chance et d’énergie positive.

Au fil du temps, les poupées daruma sont devenus plus populaires et ont quitté la ville de Takasaki pour s’étendre jusqu’à tout le Japon.

 Daruma Origine

Nous tendons vers la fin de cet article, que j’espère vous avez pris beaucoup de plaisir à le lire. Plus encore, j’espère que vous avez beaucoup appris à propos de ce pan de la culture nippone que représentent les poupées darumas. Nous avons abordées leur origine, leur signification et plusieurs d’autres aspects qui j’espère vous ont permis d’apprécier les poupées daruma dans leur globalité. Et n’oubliez pas, une poupée daruma se relève toujours face à l’adversité. Si un jour vous passez au Japon, n’hésitez pas, acheter en une. Qui sait, elle vous permettra peut-être d’atteindre vos objectifs.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant