LE CINEMA JAPONAIS : UNE EVOLUTION BIEN FRUCTIVE
juin 16, 2021

LE CINEMA JAPONAIS : UNE EVOLUTION BIEN FRUCTIVE

5 minutes de lecture

QU'EST-CE QUI REND LE CINEMA JAPONAIS SPECIAL?


Le cinéma japonais a une longue et riche histoire de plus de 120 ans et est l'une des plus anciennes et des plus grandes industries cinématographiques au monde. Définir avec précision le cinéma japonais dans son ensemble dépassera largement le cadre de cet article... mais il suffit de dire que certains éléments clés leurs confèrent une saveur unique.

Junko Takekawa, responsable principale du programme artistique à la Japan Foundation (une institution japonaise axée sur les échanges culturels internationaux), a mené une interview en 2016 sur le thème du cinéma japonais. Elle a noté que l'attrait du cinéma japonais pour le public occidental peut provenir d'un style de narration qui contraste généralement avec celui d'Hollywood, ainsi qu'un manque de finalités dramatiques ou culminantes. Les films japonais ont tendance à être de plus courte durée et de plus petite dimension, ce qui leur donne une impression plus réaliste. Pour cette raison, il est plus facile de se connecter avec les personnages et leurs luttes, ce qui rend le cinéma japonais agréable pour un grand public, même ceux qui ne connaissent pas profondément la culture japonaise.

 

cinema japonais


De plus, les téléspectateurs curieux de connaître le Japon peuvent découvrir que le cinéma japonais est une fenêtre sur un monde différent, un monde où même les situations quotidiennes sont nouvelles et intrigantes. Pour mettre en lumière cet autre monde, nous nous intéresserons à trois réalisateurs classiques et un plus récent, tous en avance sur leur temps en termes d'envergure, de technique et d'influence.


AKIRA KUROSAWA: UNE INFLUENCE OCCIDENTALE 


Réalisateur et écrivain légendaire avec un don pour imiter le cinéma occidental, Akira Kurosawa a produit un grand nombre de films tout au long d'une carrière de près de 60 ans (1936-1993). Ses films se sont inspirés d'une variété de sources, à la fois japonaises et occidentales, et son propre travail est devenu l'inspiration de nombreux réalisateurs célèbres à Hollywood.

Bien que les films de Kurosawa aient des décors et des personnages japonais, ses fortes influences sont apparentes dans son style de narration qui comprend des personnages et des thèmes universels liés qui ne sont pas si différents de ceux que l'on trouve dans les œuvres occidentales classiques de la littérature occidentale. Des exemples évidents de ses influences occidentales peuvent être trouvés dans son drame policier inspiré du film « Stray Dog » ou dans l'une de ses œuvres ultérieures « Throne of Blood », qui est considéré par certains comme la meilleure adaptation cinématographique de « Macbeth » de Shakespeare (avec une touche japonaise, bien sûr).

 

cinema japonais


Le talent de Kurosawa pour mélanger l'Est et l'Ouest s'est développé pendant la seconde guerre mondiale lorsque les médias extérieurs étaient interdits. Cette restriction l'amène à s'inspirer davantage de sources japonaises. Le Kabuki et le Noh, formes traditionnelles du théâtre japonais, ont eu une énorme influence sur Kurosawa à cette époque et des sources directes dont il s'est inspiré lors de la production de " Les hommes qui marchaient sur la queue du tigre " et de la version japonaise mentionnée de Macbeth.



Ainsi, Kurosawa était si bon dans ce qu'il faisait qu'Hollywood l'a vite compris et a commencé à s'inspirer de son travail. Quelques exemples célèbres incluent « The Hidden Fortress », qui a été cité par George Lucas comme une inspiration majeure pour Star Wars, ou « Seven Samurai » (l'un des films les plus célèbres de Kurosawa), qui a été adapté pour le public américain sous la forme de « The Magnificent Seven », un western de cow-boy.

Peut-être pouvons-nous dire que lorsqu'il s'agit de Kurosawa, la boucle est bouclée? Il est en grande partie responsable de l'exposition du public occidental au cinéma japonais en le rendant plus digeste avec son style de narration quelque peu occidental. En effet, en Occident, le nom de Kurosawa est presque synonyme de films de samouraï grâce au succès de ses nombreux drames sur le thème des samouraïs tels que « Rashomon » et « The Hidden Fortress ».

 

samourai film japonais



YASUJIRO OZU : UN STYLE PLUS "JAPONAIS"


Il est possible d'affirmer qu'Ozu est le réalisateur le plus « japonais » de tous les temps. Il a même proposé un nouveau type d'angle de caméra unique appelé le « coup de tatami » et a l'honneur d'avoir l'un de ses films, « Tokyo Story », reconnu par certains comme le meilleur film de tous les temps. Mais qu'est-ce qu'un rendu Ozu si spécial et en avance sur son temps ?

Ozu a été un innovateur tout au long de sa carrière (1929-1963), mais il était également connu pour avoir réalisé des films que « seuls les Japonais comprendraient ». Les studios de cinéma se sont plaints que son drame sur les événements quotidiens de la société japonaise ne captiverait jamais l'imagination du public occidental. Mais ... ils avaient tort !

Pour tous ceux qui s'intéressent au Japon, Ozu a créé une « fenêtre sur un autre monde » et a placé son spectateur littéralement au niveau des yeux de ses personnages en utilisant sa célèbre technique de tir de tatami. Pour ceux qui ne connaissent pas les "tatamis", ce sont des nattes de bambou que l'on trouve dans les maisons traditionnelles japonaises. L'idée derrière la photo du tatami était de placer la caméra à peu près au même niveau que quelqu'un d'assis sur ces tapis. L'effet était que le public avait l'impression d'être là avec les personnages, résultant en une expérience de visionnement plus intime.

De plus, il a enfreint de nombreuses règles strictes du cinéma hollywoodien traditionnel et a prouvé qu'il existe de multiples façons de raconter une histoire à l'écran. Ses coupes et transitions de scènes uniques étaient des choses que personne d'autre ne faisait à l'époque.

 

cinema japon

 

À une époque où le cinéma japonais produisait des drames d'époque pour aiguiser l'appétit des spectateurs étrangers des festivals de films, Ozu a choisi une voie différente en créant des histoires au rythme lent qui transcendent les différences culturelles. Dans son chef-d'œuvre « Tokyo Story” (1953) un couple de personnes âgées va rendre visite à leurs enfants à Tokyo qui sont trop absorbés par leur propre vie pour divertir correctement leurs parents. Il y a quelques moments tout au long du film qui ne manqueront pas de vous faire réfléchir, comme lorsque le père commente comment "les jours deviendront très longs à vivre seul". Il y a un certain nombre de one-liners obsédants comme celui-ci dans Tokyo Story, comme lorsque la plus jeune fille commente que "La vie est décevante, n'est-ce pas?" ce à quoi sa belle-sœur répond : "Oui, c'est plein de déception".

Ces types d'émotions sont souvent considérés par les penseurs japonais avec le concept de « wabi-sabi », qui est parfois traduit par « l'éphémère de la vie ». Qu'il s'agisse de la beauté éphémère des cerisiers en fleurs ou des familles qui se séparent

 

film japonais



Il n'y a pas de véritables explosions dramatiques dans le film, mais son dialogue et son intrigue transmettent une tristesse tranquille. Ozu fait un grand usage du dispositif narratif « ellipse », choisissant de ne pas laisser le film s'attarder sur des événements dramatiques, mais plutôt sur les résultats de tels événements, lui donnant un sentiment très « la vie continue » et nous montrant un style anti-Hollywood qui reste en quelque sorte captivant.

Les films d'Ozu vont du triste au léger mais conservent toujours une relativité universelle. Même aujourd'hui, le travail d'Ozu reste une source d'inspiration pour les conteurs en herbe.

 

Finalement, il y a beaucoup plus de réalisateurs japonais incroyables et influents, mais si vous ne savez pas par où commencer, les deux auteurs mentionnés ci-dessus ne manqueront pas de vous offrir des heures de cinéma japonais qui ont touché le cœur et l'esprit des créatifs du monde entier. Si vous souhaitez aller plus loin, pourquoi ne pas inviter le japon chez vous?

 

boutique japon


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant