Qu'est ce que c'est que la Cérémonie du Thé au Japon ?
janvier 04, 2021

Qu'est ce que c'est que la Cérémonie du Thé au Japon ?

8 minutes de lecture

La cérémonie du thé au Japon

Voyager à travers le monde, rencontrer de nouvelles personnes, découvrir de nouveaux mode de vie, embrasser de nouvelles cultures. La culture et le mode de vie diffèrent de chaque région du globe et c’est ainsi, qu’en voyageant vous découvrez cette diversité culturelle passionnante et captivante. Nous vous emmenons donc à travers cet article découvrir un pan de la culture japonaise. Il s’agit de la cérémonie du thé. Cet article est donc un voyage. Ne le lisez pas juste comme vous en lirez un autre mais considérez-le comme une aventure vers une nouvelle contrée de la terre, un nouveau pays où, vous découvrirez et comprendrez l’essence de ce cérémonial autour du thé au Japon.

Et si nous commencions par les origines, afin que vous puissiez mieux cerner ce côté de la culture japonaise. Mais d’abord, une petite clarification du concept.

Définition

Nous pouvons définir la cérémonie du thé au Japon comme, un rituel au cours duquel un petit groupe de personnes, savoure un bol de thé matcha préparé avec le plus grand soin par un maître du thé. C’est une cérémonie minutieusement codifiée et qui demande des années d’apprentissage pour pouvoir en maitriser tous les aspects. 

Origines thé Japon

Origines

Origines du thé au Japon

Nous sommes en 794. C’est la fin de l’ère Nara, et le début de l’ère Heian (794-1185). Celle-ci, est marquée par le déménagement de la capitale à Heian-Kyo (Kyoto), et la fondation d’une monarchie à l’image de celle chinoise, dominée par la famille des régents Fujiwara. Cette ère considérée comme l’époque classique de la civilisation nipponne, fut celle ou le thé fit son entrée au Japon.

En effet, pendant cette ère, la dynastie Tang dans le cadre d’affaires, envoya de nombreux messagers en Chine. Ces messagers étaient accompagnés par de grands érudits japonais parmi lesquels figurent Saicho, Kukai et Eichu. Ce sont ces trois moines bouddhistes qui, de retour de leur voyage en Chine, ramenèrent avec eux des graines de thé.

C’est ainsi donc que le thé fit son apparition au Japon. La consommation du thé et sa culture furent encouragé par Saga, l’empereur de l’époque, qui fit planter des théiers autour de l’actuelle ville de Kyoto. Il fut d’ailleurs le premier empereur du Japon à boire du thé, suite à une invitation du moine bouddhiste Eichu qui le convia à cette occasion au temple Bonshakuji. C’est ainsi, que le thé commença à intégrer petit à petit le mode de vie des Japonais.

Toutefois, à cette époque, le thé n’avait pas encore cette popularité qu’il a aujourd’hui au Japon. Il était considéré à l’époque, comme un bien précieux et n’était consommé que par les nobles de la cour impériale et par les moines bouddhistes.

Origines cérémonie thé Japon

Origines de la cérémonie du thé au Japon

Le thé avait fait son entrée au Japon. Mais le cérémonial codifié qui lui est accordée de nos jours n’était pas encore établi. Pour le moment, le thé n’est réservé qu’aux moines bouddhistes et aux nobles de la cour impériale. Mais cela va vite changer.

Le thé qui grandissait petit à petit du fait de sa culture se répandit dans tout le Japon et se fit également adopter par les samouraïs, faisant ainsi partie intégrante de leurs relations sociales.

L’expansion de la culture de la cérémonie du thé fut favorisée au Japon par le livre du moine Eisai (Fondateur du mouvement bouddhiste zen), Kissa Yojoki. Ce livre a joué un rôle capital dans cette diffusion de la culture de la cérémonie du thé.

A la fin de l’époque Kamakura, c’est-à-dire bien après l’époque Heian, l’expansion du thé était telle qu’une nouvelle pratique naquit. Il s’agit du tocha. Le tocha est de concours de thé originaire de la chine méridionale des Song, qui consistait à parier sur la capacité des participants à reconnaître les différents thés.

Le thé était beaucoup plus consommé et n’était plus réservé seulement à une certaine classe sociale. Il était devenu très populaire et faisait désormais parti du quotidien des japonais.

Murata Shuko, Takeno Joo, et Sen no Rikyu. Ces trois noms, sont ceux des grands maîtres du thé qui ont, si on peut le dire ainsi réinventé la cérémonie du thé, et la nommèrent wabicha. Ce nouveau style de cérémonie devint très populaire chez les samouraïs et est à l’origine de la cérémonie du thé pratiquée aujourd’hui.

Maintenant que nous avons parcouru en remontant dans le temps, les origines de la cérémonie du thé au Japon, nous allons aborder la signification de cette cérémonie afin de comprendre son sens réel.

Signification cérémonie thé Japon

Signification de la cérémonie du thé au Japon

La plupart et même la plus grande majorité des personnes qui assistent ou qui participent à une cérémonie de thé, ne saisissent pas vraiment le sens réel de la cérémonie. Peu de gens comprennent la véritable signification de cette pratique.

En effet, la cérémonie du thé tire en partie ses fondements du bouddhisme zen. Ce qui est normal puisque elle a été introduite au Japon par des moines bouddhistes. Le bouddhisme est en soi une pratique plus intérieure qu’extérieure. Ainsi, la cérémonie du thé qui fonde principalement ses principes sur le bouddhisme, est elle aussi une pratique profondément intérieure.

De ce fait, un simple spectateur ou même un participant de la cérémonie ne saurait cerner la signification intérieure de tout ce rituel codifié. L’on pourrait croire vu le calme et la sérénité dans laquelle se déroule la cérémonie qu’elle reflète la tranquillité, l’harmonie, le respect et la pureté. Mais c’est bien au-delà de ça. C’est plus spirituel que physique.

La cérémonie du thé met en avant la simplicité et le naturel, ce qui lui donne une apparence calme et sereine. Elle est considérée par certains japonais comme une pratique difficile à comprendre et qui requiert des années pour pouvoir l’apprécier justement.

Toutefois, l’on peut comprendre la cérémonie du thé comme une pratique stimulant directement les cinq sens. La vue, le toucher, le goût, l’odorat, et l’ouïe sont constamment sollicités dans le but de réveiller les participants physiquement et spirituellement afin de leur apporter une paix intérieure et profonde en rapprochant leur esprit et leur corps. 

Organisation cérémonie thé Japon

Organisation de la cérémonie du thé.

Les ustensiles utilisés :

Nous distinguons :

  • La boîte à thé: Appelé « chaire » en japonais, et généralement faite en céramique, la boîte à thé est grande et mince. Mais elle peut prendre de nombreuses autres formes. Elle est utilisée pour la préparation du matcha.

Boite à Thé Japonaise

  • La cuillère à thé : Connue également sous le nom de « Chashaku », la cuillère à thé est un ustensile très important. C’est grâce à cet ustensile que les proportions de matcha sont respectées. Elle est faite à partir d’un morceau de bambou et peut avoir plusieurs formes ou couleurs différentes en fonction de la cérémonie. C’est un ustensile caché aux yeux des invités.

Cuillère à Thé Japonaise

  • Le fouet à thé : En japonais appelé « chasen », c’est un ustensile sculpté dans un seul morceau de bambou comme la cuillère à thé. Son utilisation dépend du type de thé à préparer (matcha épais ou fin). 

Fouet à Thé Japonais

  • Le bol à thé : Le « chawan » en japonais, est l’outil le plus important de toute la cérémonie car le thé ne saurait être bu sans lui. Il peut avoir plusieurs taille et couleurs en fonction de la cérémonie et du type de thé (matcha épais ou fin). Les bols à thé sont particuliers cars parmi tous les ustensiles, ce sont les seuls à être nommés. Ils sont nommés soit par leur créateur ou soit par un maître de thé.
  • Le tissu de soie : Le « fukusa » en japonais est un tissu de soie carré qui est utilisé pour manipuler les objets chaud lors de la préparation du thé ou lors du nettoyage. Sa couleur diffère en fonction du sexe. Elle est rouge ou orange pour les femmes et violette pour les hommes.
  • Le pot de fer : Connu sous le nom de « kama » en japonais, il est utilisé pour chauffer l’eau pour le thé. Il est généralement rond avec des formes diverses. Le kama à souvent la forme d’un visage d’ogre et peut avoir aussi le visage d’un lion rugissant ou même de paysage comme des montagnes ou des pommes de pin.

Les différentes étapes de la cérémonie du thé.

Première étape : Préparation de l’hôte pour la cérémonie

Après avoir envoyé les invitations à ses invités, l’hôte se lance dans une préparation spirituelle. Celle-ci peut commencer des semaines avant le jour même de la cérémonie. Elle a pour but de préparer l’âme de l’hôte pour la cérémonie en laissant derrière lui toutes pensées de ce monde afin qu’il puisse obtenir une certaine harmonie et un certain équilibre en lui-même.

Ensuite, vient l’étape de la préparation pratique de la cérémonie, où l’hôte devra choisir les bons ustensiles en fonction de la saison, et du moment de la journée où la cérémonie aura lieu. L’hôte doit s’assurer de la propreté impeccable du lieu où se tiendra la cérémonie et de sa décoration.

Deuxième étape : Préparation des invités pour la cérémonie

Avant de prendre part à la cérémonie, les invités doivent :

Purifier leurs cœurs et leurs pensées et oublier leurs éventuels problèmes

Attendre le signal de l’hôte avant d’entrer dans le salon de thé où se tiendra la cérémonie

Se laver les mains pour se débarrasser de la poussière du monde extérieure.

Ils entrent ensuite par une porte basse qui les oblige à se baisser en signe de respect.

Troisième étape : Nettoyage des ustensiles

La préparation du thé proprement dite commence uniquement lorsque l’hôte apporte les ustensiles et les nettoie devant ses invités. Le nettoyage des ustensiles se fait gracieusement et dans un respect de mouvements très précis. Ces mouvements diffèrent d’un type de cérémonie, ou d’une école à l’autre mais le plus important demeure la grâce avec laquelle sont effectués ces mouvements.

Quatrième étape : Préparation du Matcha

Une fois que les outils sont parfaitement propres, la préparation du Matcha peut commencer. L’hôte ajoute donc dans le bol, trois boules de matcha par invité. Après la poudre, l’eau chaude est ajouté et le tout est fouetté et transformé en une pâte fine.

Cinquième étape : Servir le Matcha

Le bol de thé est présenté à l’invité principal. Ce dernier le prend, l’admire, le fait tourner et ensuite prend un verre. Il essuie le bord de la tasse et la remet à l’invité suivant. Les mêmes mouvements sont répétés jusqu’au dernier invité qui retourne le bol à l’hôte.

 

Sixième étape : Terminer la cérémonie

Après que tous les invités ont pris un verre de thé, l’hôte se charge de nettoyer minutieusement le bol, ainsi que le fouet qu’il rincera et nettoiera. Après que l’hôte ait également nettoyé tous les outils utilisés lors de la cérémonie, les invités les examineront en signe de respect et d’admiration pour leur hôte. Une fois cette phase terminée, l’hôte rassemble ses ustensiles et les invités sortent de la pièce pour terminer la cérémonie.

La cérémonie du thé dure entre une et quatre heures selon le nombre d’invités et le types de thé servi.

Les types de cérémonies du thé au Japon

Il existe différents types de cérémonies de thé au Japon. En voici quelques-unes :

Cérémonie Hatsugama

La cérémonie Hatsugama :

Elle a lieu en Janvier et est la première cérémonie de l’année. Son nom se traduit par « première bouilloire » et elle est le seul moment de l’année où les élèves se font servir le thé par leur maître. Il s’agit donc d’un évènement unique et particulier autant pour le maître que pour ses élèves

La cérémonie Akatsuki-no-chaji :

Cette cérémonie se traduit par « cérémonie du thé de l’aube en hiver ». Elle est organisée au petit matin au début des hivers froid. Les participants peuvent ainsi profiter du lever du jour dans le salon de thé en admirant les rayons de soleil pénétrer doucement la salle.

La cérémonie Yuuzari-no-chaji :

Le nom de cette cérémonie se traduit par « cérémonie de thé en début de soirée ». Elle se déroule pendant les mois les plus chauds. Ici, les participants de cette cérémonie font l’expérience du coucher du soleil et de la transition vers la lumière des bougies. Pour les japonais, ce type de cérémonie vous rapproche des gens avec qui vous partagez votre thé.

Nous voici donc à la fin de notre voyage extraordinaire, à la découverte de la cérémonie du thé au Japon. Plusieurs aspects de cette cérémonie ont été abordés, et nous espérons que vous avez apprécié chacun d’eux. 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant