Éventail Japonais vs Éventail Chinois
novembre 13, 2020

Éventail Japonais vs Éventail Chinois

6 minutes de lecture

 

Tout le monde connait les éventails et quasiment tout le monde en a déjà utilisé ou même juste déjà vu. Pour nous occidentaux, les éventails ne sont qu’un moyen de se rafraichir l’été mais dans les pays asiatiques, notamment en Chine et au Japon, ils sont bien plus que cela : ils font partie intégrante de la culture du pays.

Le premier éventail au monde a été inventé en Chine. Datant du IIe siècle avant Jésus-Christ, cet éventail antique était fait de bambou tressé. Mais bien que le premier éventail au monde fût créé en Chine, c’est bien les Japonais qui ont inventé l’éventail pliant qui est aujourd’hui le plus populaire et que tous les occidentaux connaissent.

 

L’éventail chinois

L’éventail chinois a plus de 3000 ans d’histoire et il a beaucoup évolué au fil des années. Au début de son histoire l’éventail n’était pas portatif comme aujourd’hui, mais il était attaché au dessus des calèches et utilisé pour bloquer la chaleur du soleil et protéger les passagers de la pluie.

Grand Eventail 

Tuánshàn

L’éventail qui symbolise la Chine est l’éventail en forme de rond, en soie nommé Tuánshàn. Cet éventail chinois est doté d’un manche généralement en bambou avec de la soie tissée de manière à prendre une forme ronde. Le manche de ces éventails ronds en soie était traditionnellement fabriqué à partir de bambou ou d'os d'animaux. Les poignées étaient généralement gravées de motifs décoratifs et d'embellissement, tandis que l’écran principal de l'éventail était souvent brodé ou peint à la main avec de la calligraphie et des scènes inspirées de la nature telles que des montagnes ou des fleurs. Ces éventails particuliers sont restés populaires dans la Chine ancienne pendant près de 1000 ans, et ils sont toujours considérés comme une forme d'art importante de la culture chinoise aujourd'hui.

 

Éventail en plume

Le deuxième type d’éventail typiquement Chinois est l’éventail en plume. Il peut être pliable avec des baleines ou rivures ou alors de la même forme que le Tuánshàn avec un manche et des baleines formant un rond. Fabriqué à partir de soie et parfois de plumes d’oiseaux fines mais résistantes pour servir de baleines, ce type d'éventail était principalement utilisé par la garde d'honneur de l'Empereur pour la décoration.  L’éventail de plumes est devenu populaire parmi l'aristocratie parce qu'il était extrêmement coûteux à produire. Fait de plumes d'oiseaux, il était largement reconnu comme le symbole de la richesse, de l'autorité et de la sagesse.

 Eventail Pliable

Éventail pliable

Le troisième type n’est autre que l’éventail chinois pliable. Malgré le fait qu’il n’a pas été inventé par les Chinois mais par les Japonais il a tout de même une grande influence dans le patrimoine culturel chinois. Ces éventails ont été introduits vers le VIIe ou VIIIe siècle et sont devenus très populaires notamment à l'époque des dynasties Song et Ming.

 

En Chine, les éventails sont de véritables œuvres d’art. En effet, à partir de la dynastie Song, la peinture d'éventail est devenue une forme d'art à part entière. Les écrivains et les artistes de la Chine ancienne avaient tendance à orner les objets qu'ils aimaient avec leur art et leurs histoires. Il n'est donc pas surprenant que les éventails soient devenus une toile pour de nombreux créateurs de l'époque. Les éventails décorés de peintures et de calligraphies sont devenus des "éventails d'érudits" et reflétaient souvent le statut d'une personne.

 

Les œuvres d'art représentant des oiseaux et des fleurs symbolisaient la beauté et la grâce, ce qui en faisait un objet populaire auprès des jeunes femmes. Les érudits, cependant, préféraient les éventails ornés de calligraphie, d'histoires anciennes qui dépeignaient la sagesse et la connaissance. Les créatures mythiques étaient également des choix populaires, les dragons étaient souvent peints sur les éventails des hommes tandis que les femmes préféraient généralement les phénix qui est un symbole de féminité.

 

Nous avons évoqué les trois principaux éventails chinois traditionnels mais depuis son invention à aujourd’hui ils en existent plus 500 types.

 

L’éventail japonais

 Eventail Japonais

Il existe trois grands types d’éventails japonais. La plupart des éventails domestiques se présentent sous deux formes : l'Uchiwa ou le Sensu, et ont des usages variés. Le troisième type concerne les éventails de guerre.

 

Bien que le terme " éventail " soit souvent utilisé pour décrire quelque chose qui sert d'outil de rafraichissement, au Japon, les éventails sont liés au statut social, à la richesse, à l'art et à la communication. Pendant de nombreuses années, ils ont été un accessoire essentiel pour chaque Japonais, aujourd'hui ils restent tout de même très populaires comme symboles culturels ou comme décoration dans le monde entier. Pour en apprendre plus sur leurs histoires nous vous avons concocté un article de blog retraçant l’histoire de l'éventail japonais.

 Eventail Uchiwa

Uchiwa

L’éventail Uchiwa est classé comme japonais mais on pense qu'il est originaire de Chine, il a été apporté en cadeaux de la cour chinoise a la cour japonaise. Il est plat et rigide, utilisé comme éventail de main ou à des fins décoratives. L'uchiwa est devenu un symbole de l'été japonais et on peut souvent le voir avec son manche en bois ou en bambou collé à la ceinture à l'arrière d'un kimono. Traditionnellement, il est constitué d'un cadre circulaire réalisé à partir de bambou. Du papier de soie, ou de washi, est ensuite tendu par-dessus et présente généralement des motifs peints ou imprimés magnifiques et complexes. De nos jours, les éventails uchiwa sont souvent distribués à des fins de marketing ou de publicité avec des slogans de chaque côté au lieu de l'art. C'est parce qu'ils constituent la forme d’éventail la plus facile à produire en masse.

 Eventail Sensu

Sensu

L’éventail Sensu ou Ogi est largement considéré comme étant originaire du Japon. Les éventails sensu sont des éventails pliants, et de nombreuses variétés d’éventail sensu se sont développées sur cette structure de base. Ils mesurent de 18 à 20 cm pour les femmes et de 23 à 24 cm pour les hommes. Leur conception remonte à la période Heian (794 à 1185). L'éventail sensu original était constitué d'un cadre pliant en bambou recouvert de papier washi japonais. Il pouvait être assez simple ou comporter de beaux motifs.

 

L'éventail Hi-ougi est un membre de la famille des Sensu. Autrement connu sous le nom d'éventail de cour, il est principalement un symbole de statut. Il est fabriqué à partir de lamelles de bois de cyprès reliées par des points de soie. Cet éventail s'est développé à partir de l'écriture sur lamelles de bois en raison de la rareté du papier ; à l'origine, il ressemblait plus à un carnet qu'à un éventail. Le Kawahori-sen est un éventail similaire, qui s'est développé à partir du Hi-ougi, mais qui est fabriqué avec du papier à la place.

 

Un autre type de Sensu est le Chasen. Il s'agit d'un petit éventail pliant utilisé lors des cérémonies de thé, où il reste fermé. Il est utilisé en signe de respect et est placé devant son propriétaire lorsqu'il s'agit de présenter des excuses formelles, des remerciements ou d'autres déclarations importantes.

 

L'éventail Maiougi, un autre type d'éventail Sensu, est utilisé dans la danse japonaise, avec de subtiles différences de couleurs et de design pour les danseurs masculins ou féminins.

 Eventail Japonais Bois

Éventail de guerre

Les éventails étaient traditionnellement utilisés dans les guerres au Japon. Ils étaient utilisés à la fois comme moyen de communication et comme arme.

 

Les éventails Gunbai ou Gumpai étaient utilisés par les officiers de haut rang comme signal aux troupes ou pour dévier les flèches. Ces grands éventails ouverts avaient un noyau en bois et étaient recouverts de métal.

Les éventails Gunsen étaient utilisés comme un outil de rafraichissement pliable, mais contrairement aux autres éventails pour s’aérer, leur cadre en bois et leur revêtement en matériaux étaient souvent remplacés par des métaux pour les rendre légers et durables.

Les éventails Tessen étaient également des modèles pliants, mais ils avaient de lourds rayons extérieurs en fer, ce qui en faisait une arme secrète. Cela signifiait qu'ils pouvaient être emportés dans des endroits où les armes n'étaient pas autorisées et pouvaient alors être utilisés comme un outil de défense. Une forme similaire d'éventail était également utilisée par les arbitres lors des matchs de lutte sumo.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Soyez au courant